Somfy, l’esprit pionnier

En 2016, la petite entreprise d’outillage savoyarde née au XIXe siècle, pionnière en matière de motorisation domestique, a dépassé le milliard d’euros de chiffre d’affaires et aborde avec confiance l’ère de l’internet des objets.

Les premiers volets roulants motorisés

Le premier virage déterminant pour l’entreprise clusienne intervient en 1969, alors que Philippe Zoellner, alors dirigeant, réalise que le métier historique de Somfy – la production d’outillages et de pièces pour l’industrie de mécanique de précision – ne suffit plus à pérenniser son activité. Il rencontre à la même époque un fabricant lyonnais de stores et de volets roulants. Ils ont alors l’idée d’équiper ceux-ci de moteurs : c’est la voie que Somfy décide alors de suivre.  

Le marché est inexistant, le contexte de modernisation de l’équipement des ménages des trente glorieuses bat son plein. Somfy fait aussi presque immédiatement le choix de l’internationalisation, en créant deux filiales en Allemagne et en Suède. Le pari était osé, conformément à l’esprit pionnier de cette aventure. La part de cette philosophie dans le succès de l’opération ne se dément pas par la suite, puisque c’est par l’innovation et l’apport de nouveaux services que Somfy maintient une croissance annuelle à deux chiffres tout au long des années 70. 

Rachat et relance par Damart

C’est en 1984 que se produit le second événement marquant pour l’évolution de Somfy. Paul-Georges Despature, fils du fondateur de la marque Damart, cherche à diversifier les investissements de la maison mère et tourne son regard vers Somfy. La société connaît alors ses premières difficultés avec plusieurs de ses filiales et ses derniers moteurs ne sont pas opérationnels. Il y décèle cependant un potentiel prometteur et décide de faire de Damart l’actionnaire majoritaire de Somfy. Durant les dix années qui suivent, l’accent est mis sur la recherche et développement ainsi que la commercialisation, dans lesquels tous les bénéfices sont réinvestis. S’ensuit un net assainissement de l’activité : de nouveaux produits sont homologués, une unité de production supplémentaire ouvre à Cluses, dans les terres historiques de Somfy, et un réseau d’installateurs dédiés est mis en place. 

L’internationalisation n’est pas en reste puisque Somfy réalise en 1989 près de 70 % de son chiffre hors de France. Celle-ci se poursuit encore dans les années 90 avec l’ouverture des marchés d’Europe de l’Est. Cette expansion géographique s’accompagne alors d’une série de rachats, comme celui de SIMU, le principal concurrent français, et du lancement de la gamme HiPro, alliant fiabilité et baisse des coûts. 

Les défis et opportunités de la maison connectée

Depuis le début des années 2000, et notamment l’entrée en bourse de l’entreprise en 2002, de nouveaux défis s’imposent à Somfy. L’omniprésence d’internet se fait de plus en plus profonde, et le développement de l’internet des objets – IoT, internet of things – devrait induire la prochaine vague de connectivité dans nos vies quotidiennes. Ce furent les ordinateurs, puis les téléphones mobiles qui furent reliés en premier à internet, ce seront désormais les meubles, les appareils électroménagers, les jouets, les maisons elles-mêmes. 

Somfy semble être en position idéale face à un marché de la domotique en passe d’exploser. L’esprit pionnier qui n’a pas quitté la marque depuis les années 70 sera déterminant dans sa capacité à s’adapter à des mutations qui devraient se succéder de plus en plus rapidement et massivement. Celles-ci seront principalement d’ordre technologique (inter connectivité, adaptabilité à un système domotique plus large) et structurel (nouveaux clients, nouveaux concurrents). 

Déjà l’entreprise se tourne vers de nouvelles solutions et vers une gestion domotique plus exhaustive : ses interfaces de gestion domestique incluent désormais non plus seulement les volets et portes de garage mais également les systèmes d’alarme, de chauffage et d’éclairage d’un même foyer. Pour terminer, la bonne santé financière de Somfy sera un atout de taille pour faire de ces challenges autant d’opportunités. 

photos : comlespros.com – ledauphine.com

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.