Sigfox, le premier opérateur de télécom pour objets

Parmi les entreprises les plus en vue de la French Tech, Sigfox occupe une place de choix. Fondée en 2009 par Christophe Fourtel et Ludovic Le Moan, la pépite toulousaine fût l’une des premières au monde à proposer un réseau télécom uniquement dédié aux objets. 

Le réseau 0G

Nommé ainsi en raison de sa faible consommation en énergie, le réseau 0G de Sigfox permet aux objets connectés d’échanger entre eux des données sans nécessiter de connexions complexes ou de cartes SIM. Pour permettre à un thermomètre connecté d’envoyer des informations à votre système de chauffage ou de climatisation, nul besoin en effet de transmettre plusieurs giga octets de données. Surtout lorsqu’on sait que les appareils utilisant le réseau (bornes anti-incendie, systèmes d’alarmes, capteurs de mouvements ou de température, etc…) passent la majeure partie de leur existence en veille.

En limitant les échanges à 12 petits octets et moins de 200 fois par jour, le réseau Sigfox a ainsi fait le pari de la basse consommation d’énergie et des coûts de connectivité réduits. La start-up toulousaine permet ainsi de connecter ces différents périphériques pour le ridicule prix d’1 euro par an, 24h/24 et 7j/7 ! Et même à grandes distances ou en sous-sol. Cerise sur le gâteau, cela permet également à Sigfox de garantir une autonomie des machines et appareils connectés de 20 ans ! Qui a dit que les nouvelles technologies ne pouvaient rimer avec sobriété ?

Pour vous donner un équivalent, une seule antenne 5G consomme autant d’énergie qu’environ 2600 antennes Sigfox… Soit la totalité de leurs antennes présentes actuellement sur le territoire français !

Déjà une star internationale

De toute évidence, une telle efficacité pour un coût aussi bas n’a pas manqué d’intéresser la clientèle. 10 ans après sa création et suite à plusieurs levées de fonds (notamment auprès de grands acteurs industriels comme Engie, Total ou encore Air liquide), Sigfox s’intégrait en grande pompe au sein du Next40. Une prestigieuse liste de 40 sociétés French Techs non cotées ayant le potentiel pour devenir des leaders mondiaux de leur secteur. Sigfox rejoignait ainsi un club très fermé où l’attendait les autres pépites made in France que sont par exemple Deezer, Doctolib, Lydia et bien d’autres…

Aujourd’hui, Sigfox s’est en effet imposé dans plus de 75 pays, du Japon jusqu’en Colombie, et 12 autres devraient bientôt suivre suite aux contrats de collaboration avec des opérateurs venus du monde entier. 

Si la progression fût quelque peu ralentie en raison du changement de de gouvernance en 2021 et un très récent redressement judiciaire, Sigfox semble être repartie de plus belle maintenant que le Tribunal du Commerce de Toulouse a autorisé son rachat par Unabiz, un autre leader mondial de l’IoT basé à Singapour… Mais fondé par un ancien salarié de Sigfox !

Sources des photos : wndgroup.io

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.