Ligue des Champions : fin de parcours pour les équipes d’Europe de l’Est

Lokomotiv Moscou, Dynamo Kiev, Chakhtar Donetsk, Zénith Saint-Pétersbourg ou FK Krasnodar… Aucun de ces clubs ne jouera la suite de la Ligue des Champions mais certains peuvent encore espérer briller en Ligue Europa.

Il ne peut en rester que 16

32 clubs et 15 pays sont représentés pour cette Ligue des Champions 2020-2021. Les 32 équipes qualifiées sont ensuite réparties en huit groupes de quatre clubs, avec l’impossibilité pour deux équipes d’un même championnat de s’affronter durant ces phases de poules. Autre subtilité d’importance : depuis 2014, il est également impossible pour une équipe russe d’affronter une équipe ukrainienne.

Et ce sont justement ces équipes qui nous intéressent ! Trois du côté russe : le Lokomotiv Moscou, le Zénith Saint-Pétersbourg et enfin le FK Krasnodar. Et deux équipes ukrainiennes : le Chakhtar Donetsk et l’éternel Dynamo Kiev. Ces dernières ont toutes un point commun, aucune n’était favorite pour finir en tête de son groupe.

Les Russes

Et certainement pas les Byki de Krasnodar, qui en plus de se retrouver dans le même groupe que Chelsea et Séville, devaient composer avec les absences de la recrue Yevgeni Markov et surtout de Rémy Cabella. Heureusement pour les petits derniers du championnat russe, dans leur groupe apparaissait le Stade Rennais, une autre équipe jouant sa première Ligue des champions. Les taureaux de Krasnodar ont ainsi réussi à arracher leur unique victoire face aux “rouges et noirs” et à se hisser ainsi à la 3e place du groupe E. En ajoutant à cela leurs six buts inscrits en six rencontres, cette première participation peut être considérée comme satisfaisante pour le club présidé par l’entrepreneur Sergueï Galitski.

En revanche, à Saint-Pétersbourg, c’est plutôt la soupe à la grimace. Le Zénith est en effet passé à côté de sa campagne européenne en finissant dernier d’un groupe F pourtant assez abordable. Le Borussia Dortmund, la Lazio et surtout le FC Bruges semblaient être des adversaires prenables… Finalement, Saint-Pétersbourg a offert à ses fans une campagne catastrophique, soldée par cinq défaites et un match nul. Pire, le club entraîné par Sergueï Semak n’a inscrit que quatre buts et en a encaissé… treize !

Dans la capitale, le Lokomotiv a fait à peine mieux en glanant trois points dans le groupe A. Si Moscou a réussi à arracher deux nuls face à l’Atletico Madrid, la gifle du 1er décembre à domicile face à Salzbourg (1-3) fut la défaite de trop. À seulement un petit point des Autrichiens, la formation moscovite peut s’en vouloir d’avoir échoué si près d’une qualification pour les 16e de Ligue Europa, pour la troisième année consécutive. Cet échec de 2020 sera donc surveillé de très près par la direction du club et son conseil d’administration qui compte par ailleurs d’importants acteurs de l’économie russe. On pense notamment à l’homme d’affaires Andrey Bokarev, président de la société Transmashholding, principal équipementier ferroviaire de Russie.

L’Ukraine passe en Ligue Europa

Le Chakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev, qui terminent à la troisième place des groupes B et G ont quant à eux obtenu une qualification en Ligue Europa, et non sans peine !

Si les « Mineurs » de Donetsk ont pu créer la surprise en s’imposant à deux reprises face au Real Madrid (2-3 puis 2-0), ils n’ont pas moins choqué en encaissant dix buts face au Borussia M’Gladbach (0-6 puis 4-0) ! Heureusement, en ne concédant que deux matchs nuls, ils parviennent à tenir à distance l’Inter de Milan qui quitte la scène internationale la tête basse.

Quant au Dynamo Kiev, le suspens fut tout aussi insoutenable puisqu’il aura fallu attendre la toute dernière journée pour les voir accrocher une unique victoire face au Ferencvaros et finir à seulement quatre petits points. Dans ce groupe G logiquement dominé par la Juventus et Barcelone (15 points chacun), le Dynamo a su tirer son épingle du jeu pour ne pas sortir des compétitions européennes grâce à une tête de Denys Popov.

Pour ces deux équipes comme pour le Krasnodar, la compétition européenne reprendra en février. Et si les stades ne seront probablement pas remplis, les supporters commencent déjà à parier sur une belle surprise venant de l’Est !

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.