Football : retour de la première ligue russe, quel bilan ?

Suspendu en raison de la pandémie, le premier championnat de football russe a repris le 21 juin. Mais dans quelles conditions ? La Russian Premier League (RPL) a publié un communiqué le 17 mars 2020, annonçant l’arrêt de la saison en cours, après vingt-deux journées de compétition. Le 15 mai, les fans retrouvent l’espoir suite à l’annonce d’un plan de reprise de la compétition à partir du 21 juin, après trois mois d’interruption.

Les conditions de la reprise

La Russian Premier League a exprimé son souhait de reprendre les matchs le 21 juin, pour une saison qui se terminerait donc le 22 juillet. Annonçant dans un premier temps que les matchs seraient joués à huis clos, la Rospotrebnadzor (l’agence sanitaire nationale), « a convenu de la possibilité d’organiser des matchs en présence de spectateurs ». L’affluence sera néanmoins réduite : les stades ne pourront accueillir que 10% de leur capacité habituelle. Pour le leader du championnat, le Zénith de Saint-Pétersbourg, la Gazprom Arena n’accueillera pas plus de 6 780 spectateurs.

La RPL a également mis en place un protocole permettant de dépister régulièrement le staff technique, les joueurs ainsi que les arbitres. Ces précautions sont nécessaires tandis que plusieurs clubs russes ont été touchés par le coronavirus. Parmi eux, le Lokomotiv Moscou qui a annoncé  en mai dernier que quatre de ses joueurs avaient contracté le virus. Deux semaines plus tôt, c’était leur star péruvienne, Jefferson Farfan qui fut le premier joueur du championnat à être diagnostiqué positif. Club emblématique de Moscou, le “Loko” a annoncé le 24 juin dernier s’être mis en quarantaine par précaution. « L’équipe a pris cette décision en raison de l’augmentation des cas d’infections au coronavirus en Premier League russe », a annoncé le deuxième du championnat russe dans un communiqué. Une situation surveillée de très près par la direction du club et son conseil d’administration qui compte par ailleurs d’importants acteurs de l’économie russe. On pense notamment à l’homme d’affaires Andrey Bokarev, président de la société Transmashholding, principal équipementier ferroviaire de Russie qui a également déployé d’importantes mesures de protection contre le Covid-19 dans son entreprise.

Où en étions-nous?

Lorsque l’arrêt de la compétition est annoncé à l’issue de la 22e journée, le champion en titre, le Zénith de Saint-Pétersbourg, domine alors la saison avec cinquante points et dispose d’une avance de plus de dix points rendue possible en grande partie grâce à Artyom Dziouba, actuel meilleur buteur du championnat qui compte seize buts à son actif. Après 5 nouvelles journées, le Zénith de Saint-Pétersbourg vient d’être sacré champion et dans son rétroviseur, la bataille fait rage pour le reste des premières places du classement.

Le Lokomotiv Moscou est actuellement 2e de ce championnat avec 50 points et est suivi de près par le CKSA Moscou, l’autre club de la capitale russe qui compte 46 points. A la 4e place, se trouve le FC Krasnodar avec 45 points, talonné également par le FC Rostov à 43 points.

La lutte pour le podium sera rude et les lanternes rouges ne devront pas non plus ménager leurs efforts. En effet, en raison de l’arrêt définitif de la deuxième division, les barrages de relégations sont annulés et seuls les deux derniers de la première ligue seront relégués une fois la saison terminée. Si l’Orenbourg est certes en bas du classement avec seulement 23 points en 27 matchs, l’écart est serré avec l’équipe Krylia Sovetov Samara. A quelques journées de la fin de la saison, le championnat russe n’en a pas fini de nous faire frissonner !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.