Feed séduit la France avec la Smart Food

Se nourrir sainement est une préoccupation croissante dans le monde entier. De plus en plus de personnes se soucient en effet de la qualité de leur alimentation… tout en n’ayant souvent pas le temps ni l’énergie de faire les courses et de cuisiner. C’est en étant lui-même dans ce cas qu’Anthony Bourbon a eu l’idée de créer des produits équilibrés, sains, et faciles à consommer. 

Surfant habilement entre rejet de la junk food et attraction pour le bio et le sain, le CEO de Feed s’est créé depuis 2017 un marché à la fois très large, et en pleine expansion. Feed est ainsi le leader de la Smart food en France.

Mais qu’est-ce que la Smart Food ? Concept né aux Etats Unis en 2013, l’alimentation « optimisée et intelligente » propose des produits riches en nutriments et équilibrés. Ils se présentent généralement sous forme de poudres à mélanger à de l’eau, de shaker, ou de barres. Et ils ont l’ambition de couvrir tous nos besoins nutritionnels en remplaçant un repas sans générer de carences.

La Smart food peut intéresser des étudiants ou businessmen qui ont très peu de temps pour leur pause repas, des sportifs qui désirent des aliments parfaitement équilibrés, et même des personnes âgées qui n’ont plus la force de cuisiner. Selon Anthony Bourbon « Il s’agit tout simplement de nutrition pratique pour tous les moments de la journée. Un état d’esprit qui nous permet de nous dépasser au quotidien et d’atteindre nos objectifs personnels »

De SDF à Business angel

Le CEO de Feed sait de quoi il parle. Anthony naît à Bordeaux en 1988 et grandit dans un environnement difficile, entre une mère dépressive et un père violent. Il se retrouve à la rue à l’âge de 16 ans. En 2007 il entame des études de Droit privé à l’université de Bordeaux, et poursuit avec un master en Sciences de l’Immobilier à Paris 10. 

Pour survivre, il enchaîne les petits boulots en parallèle de ses études. Il a donc peu de temps, et se nourrit en élaborant des recettes pratiques en shaker pour éviter de sauter des repas tout en mangeant équilibré. Sans le savoir, il est déjà dans l’esprit de sa future start-up Feed.

Depuis le jeune homme a fait du chemin. Il a donc fondé Feed en 2017 avec une levée de fonds totale de 40 Millions d’euros. Il est par ailleurs business angel et a investi dans plus de 40 start-ups. En plus de ses activités de businessman, il est également juré dans l’émission de M6 « Qui veut être mon associé. »

Feed propose des snacks sains, faibles en sucres, qui peuvent s’intégrer au quotidien comme collation. Les diététiciens et ingénieurs en nutrition humaine de Feed sélectionnent uniquement des ingrédients naturels (farine de lin, protéines de pois et de riz…) avec un index glycémique très bas qui vont permettre de répartir les nutriments pendant de longues heures. Ces aliments vont être condensés dans un format super pratique. Tous les produits de Feed sont vegan, sans gluten, sans lactose et fabriqués en France. Ils apportent une solution concrète contre les mauvaises habitudes et leurs conséquences : obésité, diabète…

Une entreprise éco responsable et solidaire

Feed se veut une entreprise écoresponsable. Tout est fait pour que l’impact environnemental soit le plus petit possible. Cela passe notamment par un packaging fait de matériaux recyclés… et recyclables. Selon Anthony Bourbon, « pour 1 000 Feed. consommés à la place de repas classiques, on économise 1 million de litres d’eau. Il y a aussi le plaisir intellectuel de savoir que l’on participe à un projet environnemental cohérent qui fait du sens à l’échelle de la planète. »

Dans cet esprit, Feed a également mis sur pied un programme de solidarité appelé Feed. Back pour ceux qui, comme Anthony « n’ont pas grandi avec les bonnes cartes en main. » Ainsi chaque année Feed vient en aide à des jeunes défavorisés mais dotés d’objectifs ambitieux. « Je suis persuadé qu’un regard bienveillant peut faire mentir le destin. » précise Anthony.

Entreprise française, Feed propose déjà des livraisons dans toute l’Europe via son e-shop. Mais la réputation de Feed séduit aussi les Américains, et devant la demande croissante de ce marché, Feed se prépare à livrer également aux USA. Le consommateur américain est en effet un des plus réceptifs à l’innovation dans l’alimentation, avec le Royaume Uni et les Pays-Bas par exemple qui représentent à eux deux 15 % des ventes en ligne.

Photos : numerama.com

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.