Philippe-Petiot

Philippe Petiot « Changer l’entreprise tout en lui restant fidèle »

Philippe Petiot prouve bien qu’une carrière au sein d’une même entreprise n’est ni un long fleuve tranquille ni une routine monolithique parcourue de promotions périodiques. Son expérience démontre plutôt qu’une longue carrière au sein d’une entreprise peut s’avérer pleine de changements et de perspectives nouvelles. Cela exige de se remettre en question  en permanence et de prendre du recul.

Retour sur le parcours instructif d’un ancien avocat devenu directeur général délégué du Crédit Foncier.

La capacité d’adaptation par la pluralité des formations

D’où Philippe Petiot tire-t-il son tropisme pour la flexibilité, le renouveau, la capacité d’adaptation ? Probablement de la pluralité de sa formation : il a en effet choisi d’emprunter un parcours académique multidisciplinaire combinant le juridique, le conseil et le management. Il est ainsi titulaire d’un diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE), d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en droit des affaires et fiscalité, et est diplômé du cycle supérieur de de management de HEC Paris.

Philippe Petiot : “Etre manager, c’est d’abord faire grandir ses collaborateurs”

Commençant sa carrière en tant qu’avocat au sein du cabinet Barthélémy, Philippe Petiot y découvrira un nouveau point de vue : celui du client, qu’il faut apprendre à comprendre si l’on veut lui être utile. En devenant ensuite responsable des ressources humaines de la Banque Scalbert Dupont (groupe CIC) dont il intègre le comité de direction générale, il verra naître la conviction qui le guidera pour le reste de sa carrière : « Être manager, c’est d’abord faire grandir ses collaborateurs » car sans esprit collectif, il est impossible de faire du travail un moyen d’épanouissement personnel et professionnel.

En rejoignant en 2000 la Caisse d’Epargne dont Philippe Petiot devient d’abord membre du directoire de Bourgogne Franche-Comté, il découvre un environnement professionnel dans lequel il souhaite s’investir durablement. Il aura l’occasion de découvrir le groupe BPCE dans sa diversité en y exerçant des fonctions différentes, notamment en tant que membre du directoire de la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse à Marseille où il sera successivement en charge de la banque de développement régional puis de la banque de détail, « une expérience professionnelle et humaine qui m’a profondément marqué »

L’empathie mais aussi l’exigence

Philippe Petiot estime que respecter ses collaborateurs, c’est aussi leur fixer de hauts objectifs à atteindre. Combinée à de la compréhension, l’exigence de résultats est preuve de confiance, incite à donner le meilleur de soi-même et permet de grandir professionnellement. C’est par exemple en faisant preuve d’exigence que Philippe Petiot et son équipe mènent à bien la restructuration des solutions d’affacturage de Natixis Factor, dont il est alors le directeur général.

Une longue aventure chez BPCE

En 14 ans chez BPCE, Philippe Petiot y aura connu des changements majeurs, et notamment la fusion des groupes Caisse d’Epargne et Banque Populaire en 2009. S’il y a vécu une belle carrière interne pour être finalement nommé directeur général délégué en charge du développement commercial, c’est en vertu de ses efforts pour faire évoluer l’entreprise au gré des mutations permanentes de son environnement tout en gardant le cap, à savoir son attachement à la culture et aux valeurs du groupe.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.