Agrial : du lait normand au soft-drink américain

Agrial : du lait normand au soft-drink américain

Depuis les années 2000, Agrial s’affirme comme un acteur de premier ordre dans l’industrie agro-alimentaire française. Cette coopérative normande, a su s’appuyer sur son ancrage local et ses traditions pour innover, se diversifier et se développer à l’international. Retour sur une réussite.

Difficile d’imaginer que derrière le cidre Loïc Raison, les salades en sachets Florette, les yaourts Elle & Vire ou les jus de fruits Danao, se cache une seule et même entreprise, inconnue du grand public : Agrial. Agrial est une coopérative agricole basée en Normandie qui s’impose comme l’une des pépites de l’agro-alimentaire français. L’entreprise affiche même une santé florissante alors que l’hexagone se débat dans la crise. Son chiffre d’affaires (3,6 milliards d’euros en 2012) a progressé de 33% entre 2010 et 2012, dans le même temps 2700 emplois étaient créés. Derrière ce succès, on trouve une stratégie volontariste d’expansion et de diversification qui a permis à la coopérative d’aborder le nouveau millénaire en position de force.

agria

Politique agricole commune

L’histoire d’Agrial commence au début du 20ème siècle. En 1910, une loi définit le statut des coopératives agricoles. Les producteurs laitiers de la Manche sont parmi les premiers à créer de nouveaux établissements notamment la coopérative Ducey et la CASAM (Coopérative d’approvisionnement et de service des agriculteurs de la Manche). Suivront dans les années trente, les coopératives céréalières et les coopératives maraichères. Ces structures vont se multiplier au fil des ans, devenant peu à peu un rouage essentiel de l’industrie agro-alimentaire de l’hexagone.

Mais les diverses réformes de la politique agricole commune, intervenues durant les années 80 et 90, vont mettre en péril l’existence de ce modèle. C’est en juin 2000, qu’Agrial est officiellement créée suite à la fusion de plusieurs coopératives normandes. L’objectif assigné à ce nouvel ensemble : réussir le virage d’une agriculture en pleine mutation.

Leader européen des légumes prêt à l’emploi

Agrial

Agrial va alors faire le pari de la diversification, notamment en se développant dans le secteur de la transformation alimentaire. La stratégie est simple : vendre pour produire. Il s’agit non plus de simplement récolter la production, activité traditionnelle des coopératives, mais de vendre des produits finis. C’est ainsi que l’acquisition en 2004 des cidres Loïc Raison permet à Agrial de se positionner comme le leader français du cidre et d’assurer des débouchés à ses adhérents producteurs de pommes. Poursuivant sa diversification, Agrial va se développer à l’étranger. Aujourd’hui, la coopérative est présente dans de nombreux pays européens (Royaume-Unis, Irlande, Allemagne, Espagne, Portugal…), mais aussi en Tunisie et aux Etats-Unis. Cette expansion à l’international aura des répercussions immédiates. Agrial, via sa marque Florette, est le leader européen des légumes prêts à l’emploi.

100 millions d’Euros pour le lait

Avec 10 000 adhérents et autant de salariés la coopérative est présente dans la transformation des légumes, des pommes à cidre, du lait, des volailles et des viandes. Elle produit et commercialise du cidre, du jus de pomme, des jus de fruits, de la bière, des yaourts, des compotes, des soupes et des soft-drinks jusqu’aux Etats-Unis. Agrial ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En septembre dernier, la coopérative a levé un emprunt de 100 millions d’euros. L’entreprise compte en effet se positionner comme un acteur majeur de la filière laitière dont les quotas vont disparaître en 2015. A cet effet, la coopérative projette de racheter le nantais Eurial, et de se rapprocher du breton Coralis. L’objectif : devenir la deuxième coopérative laitière de France.

Par sa stratégie offensive, Agrial a su redynamiser le modèle des coopératives que certains annonçaient comme condamné. L’entreprise montre que l’on peut se développer à l’international sans sacrifier son ancrage local. Une réponse innovante aux défis de la mondialisation.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.