Tennis de table : les clubs russes règnent sur l’Europe

Cette année, et pour la deuxième fois depuis sa création en 1999, la finale de la ligue des champions de tennis de table voyait s’affronter deux clubs russes. Qui veut devenir tsar à la place du tsar ?

Le tennis de table masculin suscite de plus en plus d’engouement en Russie, en grande partie grâce aux deux plus grands clubs du pays : le TTC Gazprom Orenbourg et l’UMMC Ekaterinbourg. D’ailleurs cette année, et pour la deuxième fois depuis sa création en 1999, la finale de la ligue des champions de tennis de table voyait s’affronter deux clubs russes. Qui veut devenir tsar à la place du tsar ?

Depuis sa création il y a vingt ans, la Ligue des champions est devenue la plus prestigieuse compétition européenne interclubs de tennis de table Et comme au football, le club qui soulève la coupe devient de facto le meilleur d’Europe. Sur la saison 2018-2019, c’est encore le club russe Gazprom d’Orenbourg qui s’est imposé et ce pour la cinquième fois de son histoire.

L’ogre d’Orenbourg

Une histoire qui a commencé en fanfare. En effet durant la saison 2010-2011, le TTC Gazprom Orenbourg participe à sa première Ligue des champions et il réalise un exploit se hissant jusqu’en finale avant de s’y incliner face au Borussia Düsseldorf, le club allemand qui, avec dix titres, est le plus titré de l’histoire de la compétition.

Un exploit qui va devenir une habitude puisque, depuis cette première participation, l’équipe impose une domination ahurissante sur la compétition. Ainsi Orenbourg se retrouve en finale chaque année (à l’exception d’une contre-performance lors de l’édition 2015) et a remporté cinq fois le trophée de champion d’Europe des clubs en seulement neuf ans !

Pourtant si aujourd’hui il est une nouvelle fois assis sur le toit de l’Europe, un concurrent commence à montrer ses raquettes et sa soif de victoire européenne. Un club d’autant plus sérieux qu’il est russe et qu’ils sont presque voisins !

Ekaterinbourg, le rival parfait

En effet, le club d’Orenbourg va devoir se méfier de ses compatriotes du tennis de table sport club de l’UMMC Ekaterinbourg. Car si l’équipe n’a participé que deux fois à la finale de la Ligue des champions, elle a toujours atteint les dernières phases de la compétition qu’elle a perdues face au… Gazprom !

Fondé en 2007 et comme son nom l’indique, l’UMMC Ekaterinbourg appartient à l’Ural Mining and Metallurgical Company, l’une des plus grandes entreprises du pays fondée et présidée par le très influent homme d’affaires russe Iskander Makhmudov.

Le club est rapidement devenu un adversaire craint et respecté à travers toute l’Europe, même à travers l’ombre gigantesque d’Orenbourg. Il fût d’ailleurs en 2010 le premier club russe à participer à la ligue des champions, avant Gazprom.

2010-2011, saison charnière pour le club d’Iskander Makhmudov

Cette année-là, avant d’arriver en finale de la Ligue des champions, Ekaterinbourg réussit deux exploits. D’abord en quart de finale où ils sont menés 3-0 lors du match aller contre le club français Le Levallois Sporting Club Tennis de table, pour finalement l’emporter au set-average. L’improbable scénario se reproduit à l’identique face au club allemand de Sarrebruck en demi-finale. Ils finiront seulement par s’incliner face à Orenbourg, doublement avertis qu’il ne faut pas sous-estimer ses voisins.

Si Ekaterinbourg a peiné à retrouver la finale et n’a pas encore connu le sacre européen, l’équipe peut sereinement s’appuyer sur sa star locale originaire de Yaroslavl, Alexander Shibaev. Alors qu’il n’a encore que 28 ans, le pongiste russe pointe brillamment à la première place du classement TTFR (la Fédération de tennis de table russe), il est 15e au classement européen et 36e à celui de la fédération internationale.Bien épaulé par son compatriote Illya Zhydkov, ainsi que le Chinois Fang Bo (45e international), Shibaev et le club d’Ekaterinbourg promettent un avenir radieux et font déjà partie des favoris pour la prochaine Ligue des champions qui a débuté en septembre 2019 et se terminera en mai 2020. Et vous, quel est votre favori ? À vos pronostics !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.