Basket-ball et coronavirus : L’impact de la crise sur les championnats majeurs

Formule 1, Ligue des champions de football, JO 2020… Le calendrier du sport mondial est majoritairement à l’arrêt suite à la pandémie du covid-19. Et le basket n’est évidemment pas épargné. Si certaines ligues sportives ont tout bonnement mis fin à la saison en cours, d’autres parlent pour le moment uniquement d’une suspension temporaire.

L’espoir et l’attente…

La Chinese Basketball Association fut, pour des raisons évidentes, la première ligue à suspendre sa saison. Très scrutée par les autres ligues sportives, l’équivalent chinois de la NBA a suspendu sa saison dès le 1er février et aux dernières nouvelles, ne pourra reprendre qu’à huis clos en juillet… si tout va bien ! La reprise du championnat de basket chinois ne cesse d’être repoussée, malgré une tentative de redémarrage en avril. Sans succès malgré les nombreuses précautions mises en place pour assurer la santé et la protection des joueurs.

Forcément, la NBA, première ligue majeure à avoir suspendu sa saison outre-Atlantique garde un œil vigilant sur son homologue de l’empire du Milieu. Le commissaire de la National Basketball Association, Adam Silver a de son côté suspendu le basket américain le 12 mars, dès l’annonce d’un contrôle positif au coronavirus sur la personne de Rudy Gobert, pivot titulaire de l’équipe de France et du Jazz de l’Utah.

Le grand patron de la NBA s’est encore exprimé il y a quelques jours pour expliquer que la situation aux États-Unis est encore trop floue, emplie d’inconnues, et qu’une décision nette sur l’arrêt définitif de la saison ou une éventuelle reprise cet été est tout simplement impossible pour le moment. Prochaine évaluation au 1er mai.

À noter qu’au-delà de la NBA, Adam Silver fait aussi partie d’un groupe de conseillers choisi par le président Donald Trump pour d’ores et déjà préparer la reprise économique, alors même que le pays est frappé de plein fouet par le virus, qui provoque presque 2000 morts quotidiennement.

… contre la prudence et la sécurité

C’est le cas par exemple de la ligue de basket russe. Le championnat de l’Euroligue est pour l’instant  « suspendu jusqu’à nouvel ordre », mais la ligue nationale a tout simplement mis fin à son championnat en prenant en compte le classement en l’état.

En conséquence, l’UMMC Ekaterinbourg a été déclaré champion de Russie du basket féminin. Un titre qui peut paraître un peu doux-amer pour les membres de l’équipe qui n’ont pas pu savourer pleinement leur 13e titre en Première League de Russie. Une domination sans égal pour le club sponsorisé par l’Ural Mining and Metallurgical Company, société russe fondée par Iskander Makhmudov, dans l’histoire de cette ligue. Son leadership sur la saison a trouvé un écho évident. La deuxième place quant à elle est revenue au Dynamo Koursk qui s’est incliné par trois reprises face à Ekaterinbourg.

Le club russe de basket-ball, UMMC Ekaterinbourg a été désigné champion de Russie 2020.

Ces deux clubs seront également automatiquement qualifiés pour le prochain championnat d’Euroligue qui est censé reprendre en automne.

À leurs côtés, on retrouve l’équipe du Nadejda Orenbourg qui complète le podium. Alors que la Russie semble pour l’instant bien tenir le choc face à la pandémie, l’optimisme est encore de mise dans le pays.

Cependant, les autorités russes ont visiblement bien compris que l’optimisme n’empêche pas la prudence.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.