wayne fromm c/The Guardian

Wayne Fromm, l’homme derrière le selfie stick

Vous avez tous déjà aperçu ce gadget, impossible à rater sur les lieux touristiques ; cette perche extensible de poche pour les appareils photo numériques et les smartphones qui permet de se prendre en photo. Appelée selfie stick, elle est l’invention de Wayne Fromm, un inventeur canadien qui en a eu l’idée après un voyage en Italie avec sa fille durant lequel il était lassé de devoir demander à d’autres personnes de les photographier. Une idée bien trouvée puisqu’elle va conquérir le monde entier grâce à sa simplicité, sa légèreté, son prix et surtout l’expansion globale du smartphone à travers le monde depuis plusieurs années. Retour sur les origines du selfie stick et de son inventeur.

La génèse du projet selfie stick

Wayne Fromm est un inventeur et entrepreneur canadien connu pour être le titulaire du brevet original du selfie stick pour les appareils photo numériques et les smartphones. Wayne Fromm a étudié le commerce et la finance à l’université de Toronto de 1972 à 1973. En 1975, il obtient une licence en psychologie à l’université York de Toronto.

Il crée sa société Fromm Works, grâce à laquelle il développe de nombreuses inventions, notamment des jouets « Disney » dans les années 90. Ses activités ont été mentionnées dans les médias notables comme le magazine Entrepreneur, Digest Inventor, Harvard Business Review, The Wall Street Journal, CNN, Financial Post ou le New York post.

Avant d’aboutir à la création du selfie stick, Fromm s’interroge. Et si, où que vous soyiez, vous pouviez documenter vos expériences, sans avoir besoin de déranger les autres ou de poser votre appareil photo sur un rebord en attendant le retardateur ? Et si, en essayant de capturer les moments de votre vie, le photographe pouvait être invisible? En pensant cela, l’inventeur souhaite créer « quelque chose de magique ».

Il imagine d’abord le concept d’un monopode rétractable qui serait léger, facilement réglable grâce à son joint en rotule, résistant à l’eau, et passerait la sécurité des aéroports sans problème. Après une centaine de prototypes, de voyages en Chine et quelques difficultés à trouver des pièces de qualité, Wayne Fromm parvient finalement à associer un design sophistiqué à une perche rétractable facilement utilisable et solide, dont les utilisateurs devraient pouvoir faire usage pendant plusieurs années. Chaque partie du produit doit répondre à des normes rigoureuses pour défier les utilisations parfois extrêmes des consommateurs. Ainsi, Wayne crée « l’accessoire de voyage ultime pour les touristes ».

Un accessoire utile, mais pas partout ?

Alors que certains adorent le selfie stick, d’autres le détestent absolument. Il a d’ailleurs été surnommé « baguette narcissique » et est critiqué pour son association avec l’égocentrisme de la société contemporaine. Fromm justifie son utilisation en expliquant que cette invention était à la base créée pour permettre à l’utilisateur de faciliter les photos de groupe, entre amis ou en famille et pas pour envahir les places, les monuments ou les salles de concerts.

Les limites du selfie stick existent : on ne peut pas l’emmener absolument partout. En effet, son utilisation est interdite dans certains lieux publics comme les musées et les parcs d’attractions. « Nous ne pouvons pas légiférer le bon sens donc des règles sont nécessaires », explique-t-il.

Le selfie stick parmi les 101 inventions japonaises inutiles

Cependant, il faut savoir qu’un premier brevet de selfie stick avait été déposé en 1984 par Hiroshi Ueda et Yujiro Mima, qui travaillaient pour la société d’appareils photos Minolta. Toutefois, l’invention n’avait jamais vraiment marché car elle était considérée à l’époque comme inutile, étant d’ailleurs classée dans un livre intitulé « Les 101 inventions japonaises inutiles ». En fait, l’excellente idée d’Ueda est simplement venue trop tôt, et la plupart des gens, y compris Fromm, ignoraient jusqu’alors son existence.

En 2013, le mot « selfie » a été désigné mot de l’année par Oxford Dictionnaries. La recherche linguistique menée par les éditeurs Oxford Dictionnaires a d’ailleurs révélé que la fréquence du mot selfie dans la langue anglaise a augmenté de 17.000 % en une année. Le Time Magazine a classé le selfie stick parmi les 25 meilleures inventions de 2014. Tout comme Wayne Fromm l’avait espéré, le selfie stick est devenu un outil incontournable.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.