Thomas kosmala

Thomas Kosmala : l’enchanteur de la parfumerie

Thomas Kosmala va lancer courant septembre sa nouvelle gamme de parfums, “Signature”. Le jeune parfumeur d’origine polonaise a déjà fait une entrée remarquée dans le monde du luxe avec sa gamme de parfums Oud Collection.

thomas-kosmala2Pour le jeune créateur, les senteurs sont extrêmement importantes. « Je suis quelqu’un qui sent avant de parler ou même de penser » explique Thomas dans une interview pour le magazine Arabian Business. Les odeurs permettent d’éveiller des souvenirs, des émotions, et de voyager dans l’espace et dans le temps. Et l’inspiration est partout. « Vous pouvez être inspiré par un arbre, un animal ou un simple mouvement. Tout ce que vous voyez peut vous stimuler pour autant que vous gardiez un esprit ouvert et la volonté d’être inspiré. »

Thomas n’est encore qu’un adolescent lorsqu’il découvre sa passion pour les senteurs. A l’époque, ses parents ont quitté la Pologne pour s’installer à Londres. Il trouve un job de week-end où il a l’occasion de travailler avec des huiles essentielles. Il comprend alors qu’il sera parfumeur. Lui qui avait toujours été très créatif réalise qu’il y a là un merveilleux champ d’exploration pour s’exprimer. Il suivra ensuite une formation de deux ans en parfumerie à Paris avant de lancer sa propre marque de parfums, Thomas Kosmala Parfum.

Pour sa première gamme, Thomas a choisi une essence rare qui le fascine tout particulièrement, le Oudh, ou bois d’Agar, en provenance du Laos. Cette résine est produite par l’arbre Aquilaria crassna pour se défendre lorsqu’il est infecté par certains champignons. « Au Moyen-Orient, l’Oud est utilisée comme une forme de relaxation. » explique Thomas. A l’heure où cette essence est devenue tendance en Europe et où l’on découvre ses vertus enchanteresses, le parfumeur aime son côté traditionnel et magique. Il a concocté deux parfums à base de cette essence, ‘Black Oud’ et ‘White Oud’, vendus au prix de 450 $ le flacon de 50 ml chez Harrods, à Londres, ou sur son site www.thomaskosmala.com.

Des centaines d’essais avant de trouver un parfum

L’élaboration d’un parfum est un processus qui demande du temps, « entre douze et dix-huit mois » Avant même de démarrer une création il faut avoir une grande connaissance des différentes essences brutes et visualiser le produit final. Par ailleurs, un produit peut varier d’un fabricant à l’autre, d’où l’importance de la recherche pour trouver le produit exact que l’on veut. Et avant de concrétiser sa vision, il y aura des douzaines voire même des centaines d’essais, ce qui explique la lenteur du processus d’élaboration.

Thomas a installé son laboratoire à Nice, lieu emblématique de la parfumerie française, et partage son temps entre Nice et Londres. Le jeune parfumeur a été bien accueilli dans le milieu de la parfumerie, autrefois très fermé, mais qui s’ouvre aujourd’hui aux nouveaux talents.

Signature : la nouvelle collection de Thomas Kosmala

Thomas Kosmala Parfum a présenté sa nouvelle collection ‘Signature ‘ au salon Beauty World 2016 de Dubaï. Cette gamme de parfums, à base d’absolue de rose, d’iris pourpre, d’ambre et de vétiver, est pour le parfumeur une célébration de ses essences préférées.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *