the kase

The Kase, petit bijou français bâti par les frères Rosenblum

The Kase, concept français d’accessoires pour smartphone et tablette connait un succès grandissant depuis sa création. Développé en 2012 par les frères Jean-Emile et Steve Rosenblum, fondateurs du site d’e-commerce Pixmania, le réseau The Kase part à la conquête du monde et compte aujourd’hui plus de 140 enseignes présentes sur les cinq continents, dont 65 en France. Le concept est simple : une diversité d’accessoires personnalisables pour les smartphones et tablettes grâce à une imprimante présente dans chaque boutique et qui permet de choisir différents paramètres comme la matière et le design. Comment les frères Rosenblum ont-ils connu un tel succès ?

the kase steve et jean-emile rosenblumUne marque internationale

Diplômés de l’école de commerce ISG, Jean-Emile et son frère Steve lancent en 2000 le site d’e-commerce Pixmania.com spécialisé dans l’électronique, et le revendent six ans plus tard à Dixon Retails, un distributeur britannique. Fort de ce premier succès, ils cofondent en 2012 le projet de The Kase avec les frères Davy et Johann Barthes, fondateurs de PhoneandPhone.com.

Avec l’expérience de Pixmania, les frères Rosenblum sont confiants et ont gardé la même base pour le business model de The Kase. L’aventure commence bien : dès la première année, deux boutiques The Kase ouvrent à Singapour. Afin d’élargir leur réseau et ainsi accélérer leur croissance, The Kase doit multiplier ses points de vente. En 2013, le réseau des frères Rosenblum et Barthes rachète une partie des points de vente de l’enseigne The Phone House, en liquidation. Sur les 114 des 336 boutiques rachetées, The Kase n’en conserve finalement qu’une soixantaine.

Mais le réseau ne s’arrête pas là : grâce à son concept novateur qui plaît à la fois sur le territoire français et à l’international, l’enseigne The Kase continue son expansion en ouvrant de nouveaux points de vente dans une vingtaine de pays, sur tous les continents. A l’origine de ce rapide succès, une stratégie efficace  de mise en place de partenariats et de diversification des modèles. En effet, l’entreprise peut ainsi s’implanter sur de nouveaux marchés tout en s’adaptant aux contraintes. Ainsi, The Kase décide d’ouvrir non seulement des boutiques mais également des kiosques installés dans des lieux stratégiques tels que les aéroports, comme en témoigne le premier de l’enseigne ouvert en 2015 à l’aéroport de Manille, aux Philippines.

Une offre pour tous

Le business model de l’entreprise et sa stratégie d’ouverture sur le monde ont permis à The Kase de connaître un rapide succès. Le concept de personnalisation et de design mis en avant par le réseau permet la réalisation d’une coque de smartphone ou tablette à partir de n’importe quel motif, dessin ou photo grâce à une imprimante. Mais aujourd’hui la gamme The Kase mise sur la diversification de son offre. Ne se spécialisant plus uniquement sur les coques, l’enseigne développe désormais divers accessoires tels que différentes pochettes de rangement, des casques audio, des enceintes, des batteries externes, totalement personnalisable, évidemment !

Dernier gadget en date : un bonnet connecté équipé d’écouteurs intérieurs afin d’écouter discrètement sa musique. La marque joue également sur les matériaux pour se démarquer, en proposant des produits adaptés à toutes utilisations et utilisateurs : cuirs, bois, silicones, matières waterproof… Par ailleurs, The Kase propose des créations issues de 1500 designers et de marques sous licences. Cette offre généralisée permet de surfer sur l’essor exceptionnel qu’a connu le smartphone et d’attirer un large panel de clients : en ciblant tous les profils, The Kase touche toute la population.

En seulement quatre ans The Kase est devenue une marque internationale. Elle prévoit encore l’expansion de son réseau, notamment à travers le déploiement d’un millier de nouveaux kiosques tels que celui de Manille, reflétant parfaitement leur image de marque et s’agissant d’un format efficace pour s’implanter rapidement. La marque française envisage l’ouverture de plus de 1500 boutiques d’ici 2020 et plusieurs milliers supplémentaires dans les années à venir. Le marché étant très large, il y a donc largement le potentiel d’élargir encore le réseau à l’avenir. Les frères Rosenblum ont de quoi être optimistes.

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.