Online Gambling Concept

Succès des jeux en ligne

Faites-vous partie de ces 63 % d’internautes français qui jouent à des jeux vidéo en ligne ?

Selon de récentes études, le marché des jeux en ligne, qui a largement profité de l’expansion de l’Internet haut-débit, sera multiplié par quatre cette année par rapport à 2005. Des jeux de rôles addictifs du type « World of Warcraft », aux jeux de détente, en passant par les jeux d’argent, la gamme des jeux en ligne pour jouer en solo ou en mode multi-joueurs est très vaste et ne cesse de s’élargir… Le chiffre d’affaires du marché des jeux vidéo a dépassé celui du cinéma en 2004 en France, et équivaut aujourd’hui à celui du marché de la musique. Quel est donc le secret de ce succès ? Car malgré un contexte économique assez difficile, ces (petites) entreprises ne connaissent visiblement pas la crise…

Prenons d’abord le cas des jeux d’argent en ligne. On le sait, le Français est parieur : le PMU et la FdJ se portent bien…. Il y a d’abord eu l’effet d’annonce : enfin ! Les internautes français vont pouvoir jouer sans se cacher aux jeux d’argent. Cette légalisation du marché des jeux d’argent en France en juin dernier a piqué la curiosité de nombreux internautes. Mais jouer gratuitement au casino sans depot ne conduit pas automatiquement à l’ouverture d’un compte et encore moins à franchir le pas pour miser de l’argent réel, nombreux sont les sites de paris à l’avoir constaté. Face à la multitude des offres, l’amateur est rapidement perdu. Alors certains petits malins ont su tirer leur épingle du jeu en proposant des concepts innovants : un portail de casinos en ligne testés et approuvés, comme le fait le site http://fr.casinotoplists.com, ou des machines à sous basées sur des films ou mangas célèbres (Le Seigneur des Anneaux, Spiderman, X-men…), d’autres ont su exploiter des technologies récentes comme la 3D et la personnalisation d’avatars via une webcam. Les offres sont suffisamment étendues et variées pour toucher le public de tout âge (enfin, à partir du moment où il est majeur !). N’oublions pas non plus le rôle de la publicité : certains acteurs ont frappé fort avec des séries de publicités audio-visuelles et sur Internet, basées sur l’humour ou la provocation et/ou en faisant appel à de nombreuses célébrités (Patriiiiiick, Sébastien Chabal ou encore de superbes joueuses de poker, comme Shannon Elizabeth). Enfin, dans un contexte économique plutôt difficile, les jeux d’argent sont vus comme un moyen (facile) d’arrondir ses fins de mois, voire de remporter un super jackpot qui mettrait tout un chacun à l’abri du besoin jusqu’à la fin de ses jours ! Bref, un peu de rêve dans ce monde de brutes…

La seconde grande catégorie de jeux en ligne qui cartonne est celle du jeu de rôle (ou RPG). Vous savez, le jeu où vous devenez LE grand guerrier moldu ou une belle elfe le temps d’une quête dans un monde imaginaire aux superbes paysages… Ces jeux ont réussi le pari de fédérer non seulement énormément d’internautes, mais en plus ceux-ci ont de 7 à 77 ans (comme pour Tintin !) : car ce ne sont pas de simples jeux du type « moi vois, moi tue » ! Non, au-delà de la simplicité d’accès (pas de téléchargement nécessaire), il faut du temps et de l’expérience pour mener à bien les diverses aventures. D’où leur succès auprès des amateurs de jeux de rôle classiques et de jeux de stratégie. De plus, ces parties sont multi-joueurs, elles se jouent soit en affrontement direct ou en différé, ce qui permet à chacun de se connecter lorsqu’il le souhaite, sans être évincé après une absence… tout en faisant des émules parmi ses connaissances. Quant à la stratégie pour augmenter l’audience, elle varie : certains développent un jeu unique pour fédérer de nombreux joueurs (comme Travian), d’autres multiplient les sites avec des positions de niches (comme Gameforge). Grâce aux ordinateurs surpuissants, les graphismes rivalisent en beauté et en fluidité, et les mondes virtuels en 3D ne sont plus très loin. La force de ces développeurs, c’est de réussir à cibler n’importe quel groupe démographique. Quant aux bénéfices retirés, ils sont énormes, et proviennent non pas de la vente des jeux (puisque l’accès en ligne est totalement gratuit), mais de la vente de produits dérivés et d’offres collatérales accessibles via micro-paiement. En effet, l’équipement X, l’arme Y ou la carte au trésor Z est disponible, mais moyennant paiement et à condition d’avoir engrangé un certain nombre de points au cours de la partie… Vu les chiffres d’affaires, nombreux sont les joueurs à avoir recours à ce type d’extra !

Enfin, il y a tous les autres types de jeux, petits jeux de réflexion et de détente, jeux via les réseaux sociaux (qui fédèrent environ 26% des joueurs en France), gratuits ou payants, en version Flash ou en téléchargement, sur téléphones portables ou terminaux plus perfectionnés, genre IPad ou autres tablettes tactiles. Vous savez, ces petits jeux soit disant anodins, mais qui tournent vite à l’obsession pour battre (à nouveau) votre pote qui vient de réaliser le meilleur score de tous les temps ! Ou parce que vous ne voulez pas être en reste par rapport à vos collègues qui vous vantent sans cesse les mérites d’un jeu de video poker sur leur toute nouvelle tablette Androïd ! Les occasions de se divertir (et de risquer d’y passer beaucoup de temps) ne manquent pas. Saluons au passage une nouvelle bonne idée française dans ce domaine : des sites qui proposent des petits jeux gratuits, généralement courts, permettant d’accumuler des points pour les échanger contre des cadeaux réels, sympa non ? Ce qui fait souvent le succès de ce type de sites, c’est qu’ils sont plus qu’une simple plate-forme de jeux et qu’ils sont faciles à trouver via les moteurs de recherche. Enfin, ils proposent des contenus et des conseils divers : avis d’expert, résumés vidéo des événements, retransmissions live, statistiques. Tout est  mis en œuvre pour attirer et retenir les joueurs…

Ces différents marchés des jeux sont perçus comme le nouvel Eldorado de l’Internet, et les opérateurs/développeurs y sont de plus en plus nombreux. Mais parmi la centaine d’entrants, bien peu se développeront, ou simplement survivront, à un horizon de 5 ans… Mais grâce à l’innovation technologique, au marketing relationnel à l’exploitation des différents canaux et à la maîtrise des différents processus (quasi-invisibles pour les internautes, comme le back-office ou les services client), les acteurs du domaine arriveront-ils à imposer les jeux en ligne comme le loisir familial du XXIème siècle ? A vous de nous le dire…

Commentaires
  1. - par inspection video

    Aujourd’hui je pense que l’on peut dire que le paysage des jeux video en ligne à été grandement bouleversé par les réseaux sociaux… Alors qu’avant on avait les jeux MMORPG destinés aux « gammers » et les petits jeux flash sympatiques plus pour joueurs occasionnels, on se retrouve aujourd’hui avec des jeux vidéos alliant ces deux types au travers des réseaux sociaux !
    Merci pour cet article, très complet !

  2. Ping : guy

  3. - par casque ps3

    J’ajouterai qu’avec les consoles de jeux on a vu internet rentrer dans sa TV, maintenant on peut jouer en ligne confortablement installé dans son canapé, et tout comme sur ordinateur on peut communiquer avec ses co-équipiers avec des jeux comme Call Of Duty

  4. - par Samuel

    Avec la sortie de diablo 3 ça ne m’étonnerait pas que le pourcentage de français jouant aux jeux en ligne augmente sensiblement. Pour les jeux en flash il a ce site qui est pas mal, mais ce ne sont pas des jeux d’argent ou de poker : http://www.hit-jeux-gratuits.com/

    Samuel, votre dévoué

  5. - par Raphael

    Maintenant au poker, beaucoup de champions sur table, vient du on-line. La roue tourne.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.