Le succès des formations d’ingénieur aux Etats-Unis

Cursus de la formation d’ingénieur aux Etats-Unis

La formation d’ingénieurs aux Etats Unis est mondialement réputés aussi bien sur le plan pratique que théorique. Voyons le cursus de celles-ci.

Elles donnent lieu tout d’abord à un premier diplôme au bout de 4 ans d’études : le « Bachelor Scientifique » (MS), ce diplôme permettra ensuite d’obtenir le titre reconnu à l’international de « Professional Engineer » (PE) qui est décerné à l’issue d’un examen spécial administré par la profession.

Celui-ci permettra aux étudiants d’intégrer les plus grandes firmes multinationales. C’est ici que la majorité des étudiants décident d’entrer dans la vie active. Cependant, il est possible de continuer ces études en master (une année ou deux de plus) ou en doctorat (trois ans), filières où nous retrouverons une majorité d’étudiants étrangers.

Le département des sciences de l’ingénieur

Une des particularités de ces formations d’ingénieurs aux Etats Unis est leur gestion par un département spécifique dans les universités.

En effet les futurs ingénieurs sont encadrés par le département des sciences de l’ingénieur, ce dont ne disposent pas les écoles françaises. Celui-ci est composé d’ingénieurs, de chercheurs et d’enseignants de renoms dans leurs professions. Cela permet aux étudiants de choisir leurs thèmes de spécialisation de manière optimale puisque les enseignants jouent un rôle considérable dans la définition et le choix des orientations de la formation des ingénieurs.

Ce corps professoral qui accompagne les étudiants tout au long de leur formations est généralement plus positif et plus encouragent que les enseignants européen ce qui est un facteur non négligeable concernant la motivation des étudiants.

Les budgets destinés à la recherche

Aux Etats Unis les travaux de recherches qu’effectuent les professeurs sont financés par l’industrie suite à des contrats avec les entreprises. Ici, on notera une spécificité par rapport aux autres pays quant à la liberté que disposent les enseignants américains pour utiliser ces fonds.

En effet contrairement au système français où des contraintes sont imposées par les entreprises, les professeurs américains choisissent de manière autonome la façon dont ils utiliseront leurs budgets. Cela permet aux enseignants de proposer à leurs élèves un travail de recherche rémunéré adapté à leur spécialisation. Ce système permet également de rémunérer certains travaux des étudiants qui sont dans leurs premières années d’études.

Le coût de la formation

Contrairement aux idées reçues, les coûts d’inscriptions des formations dans les établissements publics ne sont pas très élevés.

De plus, les étudiants qui ont droit aux bourses d’enseignement (teaching assistantship) ou de recherche (research assistantship) auront la possibilité de suivre la formation sans payer les frais d’inscription. Ainsi, on retrouve dans ces formations d’ingénieurs de nombreux étudiants sorties des collèges communautaires (établissement gratuits et ouverts à tous), même dans les plus prestigieuses universités.

Ces formations qui sont facilement accessibles financièrement permettent de rassembler les meilleurs éléments (américains et étrangers) venant de différents milieux sociaux. Nous trouverons donc dans ces filières d’ingénieurs une population étudiante éclectique venant du monde entier.

Le succès de la formation d’ingénieur aux Etats-Unis se distingue donc par ce département spécifique des sciences de l’ingénieur, par son corps professoral et par la façon dont sont utilisés les budgets de recherche destinés aux enseignants. Peut-être ce système pourrait-il servir d’exemple aux écoles d’ingénieurs françaises dont les filières comptent de moins en moins d’étudiants ces dernières années.

Source

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.