xiaomi

Smartphones low-cost : Xiaomi, la start-up chinoise en vogue sur le marché des téléphone

En l’espace de quelques années, les Smartphones ont acquis une place prépondérante dans la vie des consommateurs à travers le monde. Ils ont détrôné les téléphones portables non « smart », de la même manière que ceux-ci avaient autrefois détrôné le téléphone fixe. Mais leurs prix élevés en faisaient un produit de luxe réservé à une classe sociale aisée. La start-up Xiaomi a relevé le défi de les offrir à petits prix.

Xiaomi (« petit riz » en mandarin) est une très jeune marque de Smartphones chinois et l’étoile montante du marché de la téléphonie intelligente en Chine. Fondée en 2010 et commercialisée seulement depuis fin 2011 en Chine, à Hong-Kong et à Taiwan, la valeur de l’entreprise se compare néanmoins déjà à celle de géants tels que Nokia ou Blackberry.

Créée par un ancien de Google, dirigée par un milliardaire chinois aussi visionnaire qu’ambitieux qui se voit déjà en Steve Jobs chinois et staffé des grands cerveaux d’Android, de Motorola ou encore de Microsoft, Xiaomi bénéficie d’un capital humain d’exception. Son appétit n’a d’égal que les talents uniques et les remarquables qualifications.

Que 10% de marge nette de profit

L’idée de Xiaomi est de concevoir et commercialiser des téléphones d’une qualité égale à celle des téléphones produits par Apple ou Samsung mais à des prix nettement inférieurs à ceux pratiqués par ses concurrents. Le prix de vente se situe ainsi juste au-dessus des coûts de production et l’entreprise ne tirerait que 10% de marge nette de profit pour chaque téléphone vendu, bien loin des marges faramineuses des autres géants de la téléphonie mobile ! Pour faire grossir son profit, Xiaomi veut monétiser une gamme de services sur ses Smartphones, comme la gamme Nexus de Google ou Kindle d’Amazon.

mi-two-white

Et pour l’instant, cela marche ! Les consommateurs chinois s’enflamment pour les Smartphones à petit prix de ce « petit frère d’Apple » qui sait tirer les conclusions de l’expérience de ses prédécesseurs. Chaque mise en vente d’un nouveau téléphone sur le marché est un succès avec plusieurs dizaines, voire centaines de milliers de téléphones écoulés en quelques minutes et l’entreprise avait pour objectif de vendre quelques 20 millions de téléphones sur l’année 2013.

Un autre secret du succès de l’entreprise : une manière très particulière de gérer la relation clients. Le PDG de la boite en personne passe des heures sur Weibo, le réseau social chinois, à entretenir une grande proximité avec ses clients et ses fans, à collecter leurs avis sur l’amélioration de ses produits, les invitant même à participer à la conception d’un téléphone. Cette approche innovante et collaborative participe de l’histoire construite autour de Xiaomi, et l’histoire, rapidement, se transforme en mythe.

Peut-on prédire à Xiaomi l’avenir radieux que son essor actuel laisse entrevoir ? La concurrence reste rude et Xiaomi, en tant que toute jeune start-up, aura sans aucun doute de nombreux défis à relever. On ne peut dès lors que souhaiter que Xiaomi et ses téléphone « low-cost » se fassent une place sur le marché mondial de la téléphonie mobile… et oblige les autres entreprises de smartphones à baisser leurs prix. Ainsi va la dure loi du Marché.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.