Nike

Nommer son entreprise

Une fois choisi, le nom de votre entreprise restera le même pendant plusieurs années, alors mieux vaut être sûr de son choix et ne pas avoir à revisiter votre communication de A à Z. Une bonne marque doit être facile à prononcer et à mémoriser, et surtout être compris par le maximum de personnes ciblées. En bref, un bon nom de marque est simple, dynamique, valable pour plusieurs années, avec le principal objet de l’entreprise dans son nom (ou une partie du mot).

Avant même de réfléchir au nom de votre marque, commencez par définir son univers : les caractéristiques du produit ou service, le positionnement, l’offre de produits, les références externes à l’entreprise, l’historique de votre secteur d’activité… Rien n’est à laisser au hasard. Cette étape créative est une étape clé, car c’est sur ce travail que se reposera toute la recherche du nom. Si le champ de recherches est trop restreint, vous aurez peu de chances de trouver un nom original. Notez toutes les idées qui vous viennent à l’esprit, sans contrainte de taille, de marque déjà existante, de langue ou d’univers associé. Dans un premier temps, toutes les propositions sont bonnes à prendre.

Centrer les recherches

Après avoir largement réfléchi à tous les thèmes proches de votre activité, il vous faut recentrer la recherche de noms à votre territoire de marque. En effet, il est difficile d’évoquer plus de trois ou quatre notions avec un nom. Il est donc important de classer par ordre de priorité les caractéristiques essentielles du message que vous voulez absolument communiquer à vos clients.

Pour cela, il est indispensable de définir d’une part votre cible (jeunes, seniors, etc.), et d’autre part votre positionnement (haut-de-gamme, discount, etc.). Ensuite, afin de rétrécir vos recherches de noms, vous voudrez vous concentrer sur votre Unique Selling Proposition, c’est-à-dire le fait que votre produit ou service est différent de celui de vos concurrents. Votre avantage concurrentiel doit être à la base de votre concept, mais souvent il ne suffit pas de vouloir proposer le meilleur service au tarif le moins cher. Au contraire, une bonne stratégie peut être d’avoir une niche et de se concentrer sur un avantage fort pas encore mis en avant sur le marché.

A partir de ce moment-là, vous devriez être capable d’élaborer votre « pitch », c’est-à-dire la description en 30 secondes de votre entreprise, avec les mots qui la feront se différencier des autres. Pour ce faire, il est indispensable de hiérarchiser ce que vos clients doivent comprendre et retenir de votre entreprise.

Créer un nom

Reprenez maintenant les idées et les mots-clés que vous avez définis, et appliquez une ou plusieurs des méthodes de création de noms suivantes afin de trouver celui qui ira à votre entreprise. Gardez à l’esprit que si vous choisissez un nom qui n’évoque pas vos produits ou service (par exemple Alice.fr), il vous faudra fournir beaucoup d’efforts de communication pour faire connaître votre marque. A l’inverse, un nom générique permet une identification facile, mais pas de mémorisation sur le long terme ni de capital sympathie, une des bases de la création d’une marque forte.

Voici plusieurs méthodes de création de nom :

  • Reprendre exactement les termes du concept (par exemple Les Déménageurs Nantais, Pressing Discount, EasyRencontre.com)
  • Créer un nouveau nom à partir d’un ou plusieurs mots-clés (exemples : Vivendi, Activia, Collissimo)
  • Créer un sigle (par exemple CçC : Combien ça Coûte). Attention dans ce cas, car un sigle n’est pas toujours compréhensible en dehors de son contexte.
  • Utiliser des noms ou des références historiques, prestigieuses ou locales (exemples : Renault Picasso, La cave de Dyonysos)
  • Utiliser des mots proches de votre concept initial, à partir d’un thème proche (par exemple une Carte Plein Ciel pour une compagnie aérienne).
  • Reprendre des mots étrangers (un bar devient un pub, et une pizzeria un Ristorante)
  • Faire du mimétisme, c’est-à-dire ressembler au leader du secteur
  • – Utiliser des préfixes/suffixes liés à votre marque ou à votre nom

Vérification et dépôt de marque

Enfin, vérifiez que le nom choisi soit conforme à votre concept initial, car il arrive que votre objectif premier se perde au cours de la recherche du nom. Proposez le à des personnes extérieures au projet (amis, famille), et posez leur quelques questions simple sur ce qu’évoque le nom que vous avez trouvé. Le positionnement est-il suffisamment clair ? Le nom n’est-il pas trop sérieux, décalé ou high-tech ? Le nom présente-t-il la moindre ambiguïté ?

Posez-vous aussi la question de savoir si le nom choisi ne risque pas de se démoder, et de savoir comment il pourrait évoluer s’il venait à passer à l’échelle nationale par exemple. Si tout semble convenir, il ne vous reste plus qu’à vérifier que votre nom de marque n’a pas encore été déposé (rendez-vous sur www.icimarques.com).

Après cela, le dépôt de marque s’effectue en trois étapes simples :

1 – Dirigez-vous sur le site de l’INPI (www.inpi.fr)
2 – Remplissez le formulaire en ligne
3 – Imprimez le formulaire et envoyez-le en recommandé à l’INPI, avec le règlement.

L’enregistrement est rapide et vous devriez recevoir sous deux à trois semaines l’accusé de réception acceptant ou refusant votre marque.

Il ne vous restera plus qu’à travailler sur le logo et le slogan, et à faire référencer votre marque pour vous lancer dans les affaires. Une fois votre campagne de communication terminée, un nom d’entreprise bien choisi évoquera naturellement les valeurs de votre entreprise. Attention néanmoins, la création d’une marque demande un grand travail de réflexion, et ne devrait pas se faire uniquement sur un coup de tête ou un coup de cœur.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.