L’Oural, terre de talents

Au-delà des grandes métropoles, les campagnes s’étendent sur de vastes territoires, parfois sauvages, qui cultivent néanmoins des talents souvent insoupçonnés. Nous avons choisi aujourd’hui de dresser pour vous le portrait de trois personnalités liées à la vaste région de l’Oural – Maria Sharapova, Iskander Makhmudov et Anatoli Karpov – et qui ont su, chacun dans leur domaine, réussir et s’imposer.

La sportive : Maria Sharapova

Maria Sharapova est l’une des plus grandes icônes du sport mondial. Véritable ambassadrice du tennis féminin, elle est aussi l’une des professionnelles les plus titrées dans ce sport. Première Russe à être numéro 1 mondiale et à avoir remporté les 4 Grands Chelem en simple, elle fait rayonner l’excellence russe au niveau international tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des courts.

Née en Sibérie en 1987, Maria Sharapova se découvre très vite un talent exceptionnel pour le tennis. Ambidextre, elle passe professionnelle à tout juste 14 ans. A 17 ans, elle est la première femme russe à remporter le tournoi de Wimbledon. Elle acquiert alors une notoriété internationale et devient numéro 1 mondiale à seulement 18 ans. Malgré des blessures handicapantes et les aléas de sa carrière de sportive, Maria Sharapova est devenue en l’espace de 15 ans une référence dans le sport russe, suscitant de nombreuses vocations à travers le pays.

Véritable égérie du sport russe, Maria Sharapova a rapidement mis sa célébrité à profit dans le cadre d’actions caritatives. Considérée comme l’une des sportives les mieux payées au monde, elle a ainsi fondé une association, la Maria Sharapova Foundation, dont l’un des buts est de promouvoir le tennis. Elle est également ambassadrice à l’ONU et a, dans ce cadre, fait don de 100 000 dollars à divers projets de reconstruction dans la région de Tchernobyl. Elle participe aussi activement au développement de l’accès à l’eau potable en Afrique.

L’entrepreneur : Iskander Makhmudov

Après soixante-huit ans de régime soviétique, l’empire russe s’effondre en 1991. Il laisse derrière lui l’une des industries les plus prolifiques du monde avec un territoire d’envergure continentale et des ressources minières et énergétiques abondantes. Cette état transitoire a offert aux plus visionnaires la possibilité de construire des empires industriels immenses. Iskander Makhmudov, 55 ans, est l’un d’entre eux.

Né dans l’actuel Ouzbékistan, Iskander Makhmudov se spécialise dans l’industrie minière et métallurgique. Il fonde en 1999 son entreprise Ural Mining and Metallurgical Company (UMMC) et continue depuis à investir dans ce secteur essentiel à l’économie russe. Ce sont en effet les entrepreneurs tels que Makhmudov qui ont permis à la Russie de se relever après l’effondrement de son modèle économique à la fin du XXème siècle. En faisant fructifier les ressources énergétiques et industrielles russes, Iskander Makhmudov a pu investir dans d’autres domaines comme le secteur ferroviaire.

Mais l’industrie n’est pas le seul domaine dans lequel Iskander Makhmudov a investi. En effet, l’entrepreneur russe est aussi connu pour avoir contribué à de nombreuses actions sociales et caritatives. Santé, éducation mais aussi sport, Iskander Makhmudov aurait au fil des années donné plus d’un milliard de dollars. A travers l’entreprise Transmashholding qu’il possède, Iskander Makhmudov sponsorise également la Fondation Skolkovo qui occupe un quartier d’affaires près de Moscou et aide notamment les start-up russes à se développer. Grâce à son industrie qui emploie de nombreuses personnes mais aussi avec ses oeuvres de bienfaisance, Iskander Makhmudov est un acteur clé de la dynamisation du territoire russe.

Le grand maître : Anatoli Karpov

Si la Russie est une grande patrie du sport, elle rayonne tout particulièrement dans une discipline particulière : le jeu d’échecs. Le pays a en effet vu naître de nombreux grands maîtres qui ont régné pendant longtemps sur le classement mondial des meilleurs joueurs. Anatoli Karpov est l’une de ces icônes qui a fait briller la Russie sur les échiquiers.

Né en 1951 à Zlatooust dans l’Oural, Anatoli Karpov est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de sa génération. Entraîné par Mikhaïl Botvinnik, il n’intègre que très tardivement les circuits internationaux et ne gagne le statut de grand maître international qu’en 1970, à l’âge de 19 ans. Son style est considéré comme simple, sans artifices mais redoutablement efficace, gagnant en puissance à mesure que la partie se joue. Anatoli Karpov devient champion du monde en 1975, et conservera son titre dix ans durant.

Depuis 2002, Karpov se fait de plus en plus rare devant les échiquiers, préférant des tournois rapides puis se tournant peu à peu vers l’enseignement. Il fonde à cette période de nombreuses écoles dans les anciennes républiques soviétiques mais aussi en Europe et sur le continent américain. Il s’engage en politique et devient député en 2011. Si Anatoli Karpov restera connu comme l’un des plus grands maîtres d’échecs russes, il est aussi célèbre pour posséder l’une des plus grandes collections philatéliques du monde !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.