Isabelle Legeron met à l’honneur le vin naturel

Isabelle Legeron est l’une des 50 femmes les plus puissantes du monde du vin selon Drinks Business. Elle est la seule femme française à avoir réussi à obtenir le fameux Master of Wine, sans compter le prix Madame Bollinger pour l’excellence en dégustation, ou encore le prix Villa Maria pour la viticulture.

Mais cette reconnaissance par le milieu du vin n’empêche pas Isabelle Legeron de sortir des sentiers battus et de vivre sa passion du vin à sa façon, celle de « That Crazy French Woman », titre de l’émission télévisée qu’elle anime sur la BBC. Dans cette émission, Isabelle Legeron défend le vin qu’elle aime, un vin de terroir, produit naturellement. « Peu après mon MW, je me suis aperçue que les seuls vins qui me donnaient de l’émotion étaient ceux faits sur des sols grouillant de vie, par des vignerons intègres qui mettent très peu d’additifs. » explique Isabelle dans une interview au journal Libération.

Née dans le vignoble de Cognac

Isabelle, qui vit à Londres depuis 20 ans, est née dans le vignoble de Cognac, où ses grands-parents étaient viticulteurs. Enfant, elle passe ses mercredis et samedis dans les vignes. Elle cherche d’abord à échapper à ce milieu et se lance dans des études de langue et de commerce. Mais son passé la rattrape. Il y a une dizaine d’années, elle s’intéresse à la fabrication du vin, et monte une entreprise de dégustation, Winelab, avant de décider de s’engager dans l’aventure Master of Wine.

Aujourd’hui, elle a à cœur d’aider les gens à réfléchir à ce qu’ils boivent, et de promouvoir la transparence dans le monde du vin. C’est dans cet esprit qu’elle a créé il y a quelques années Raw Wine, un foire aux vins artisanaux qui s’est tenue à Londres, à New York, et tout récemment les 13 et 14 mai derniers à Berlin. Cette foire est déjà une référence dans le domaine des vins naturels. Isabelle Legeron y défend les vins qu’elle aime et qu’elle boit, les vins naturels qui sont pour elle les meilleurs au monde.

Elle s’intéresse aux agriculteurs qui partagent ses valeurs, qu’ils fassent du vin biodynamique, biologique, ou simplement un vin sans additifs, sans se soucier du label AOC que la Charentaise trouve aberrant et qu’elle qualifie de « carcan préhistorique ».

Isabelle Legeron viticultrice en Géorgie

Elle collabore au magazine Decanter ainsi qu’à d’autres publications internationales sur les vins. Elle a publié en 2014 un premier livre : Natural Wine : une introduction aux vins biologiques et biodynamiques faits naturellement chez RPS CICO aux Etats-Unis et au Royaume Uni. Elle a animé aussi Journey into Wine, une émission sur le vin diffusée sur Travel Channel sur quatre saisons, dans 120 pays et en 20 langues différentes. Elle intervient également comme conseil auprès d’hôtels et de restaurants prestigieux.

Plus récemment, Isabelle Legeron s’est lancée avec des amis dans la production d’un vin très spécial en Géorgie. Il s’agit d’une spécialité de vins orange, macérés sur peau, très dorés et tanniques, qui vieillissent dans des amphores en terre.

La bande de copains a loué un vignoble et a dégotté de vieilles amphores pour faire son vin qui s’appellera Lagvinari, et dont ils espèrent produire quatre mille bouteilles cette année. « On souhaiterait travailler avec une étudiante, et former la première femme vigneronne de Géorgie! » s’enthousiasme-t-elle. Avec cette nouvelle aventure, Isabelle Legeron poursuit un parcours guidé par la passion tout en revenant à la source, le vignoble de son enfance.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.