entretien

Entretien d’embauche : mettez toutes les chances de votre côté !

Au-delà de l’incontournable ponctualité, de la tenue impeccable et de nos compétences et expériences, de nombreux facteurs influencent l’impression que vous donnerez à votre interlocuteur en entretien d’embauche. En voici quelques exemples.

L’entretien d’embauche est une étape incontournable et primordiale du recrutement dont nous avons tous fait l’expérience. Naïvement, nous pensons qu’être ponctuel, bien habillé et capable de répondre intelligemment à toutes les questions posées, nous assure de faire bonne impression et garantit nos chances d’être retenu pour le poste. Détrompons-nous! Bien d’autres critères rentrent en compte car, au-delà de votre allure, de vos expériences et de vos compétences, il existe d’autres facteurs, intérieurs ou extérieurs, qui influenceront le jugement de votre interlocuteur. Nous vous en offrons ici une sélection non exhaustive.

Rendez-vous mardi à 10h3O

Le moment de la journée est un paramètre qui influe beaucoup sur le déroulement de l’entretien. Il est préférable d’éviter par exemple de passer un entretien en fin de journée, où l’esprit de votre interlocuteur est déjà occupé par son programme de la soirée, ainsi qu’avant ou après le déjeuner si vous ne voulez pas faire face à un recruteur affamé ou en pleine digestion. D’après les études, les moments à privilégier se situent en milieu de semaine et de matinée, l’idéal étant le mardi à 10h30.

Tout comme l’heure de l’entretien, la météo du jour a une influence sur la disposition de votre interlocuteur. Ce critère fait sens : n’importe qui serait de meilleure humeur un jour ensoleillé qu’une journée pluvieuse et aurait donc tendance à percevoir le candidat de manière plus positive.

Les autres candidats qui passent l’entretien le même jour que vous exercent également une influence sur le jugement du recruteur. Celui-ci les évalue en effet automatiquement les uns par rapport aux autres. Ainsi sur deux candidats de qualité égale, celui qui passe l’entretien le même jour qu’un candidat médiocre aura bien plus de chances d’être recruté que celui qui le passe le même jour qu’un génie.

entretien-dembauche

Un café ? Non, merci.

L’impression que vous ferez dépend bien sûr également beaucoup de vous et de votre personnalité. Les personnes narcissiques, déjà persuadées d’être des gens hors-du-commun, n’ont aucun mal à convaincre le recruteur de leur caractère exceptionnel. L’impression d’assurance et de puissance que vous dégagez et qui s’exprime dans votre posture et votre gestuelle vous donne également une grande crédibilité dans la démonstration de vos capacités. Au niveau des mains, évitez de gesticuler à outrance, ce qui donnera à votre interlocuteur une impression de nervosité ou d’impatience, de dissimuler vos mains comme si aviez quelque chose à cacher ou de croiser les bras et les jambes dans une posture fermée qui traduit la désapprobation. Pour montrer votre assurance, pressez les bouts de vos doigts les uns contre les autres, cela vous donnera un air sérieux et inspiré…

La politesse est bien sûr de rigueur, pendant l’entretien mais aussi avant et après. Les recruteurs interrogent souvent les réceptionnistes ou les autres personnes que vous avez pu croiser dans le cadre de l’entretien pour évaluer votre comportement. Par politesse, évitez le café qui vous est proposé. C’est par politesse également que le recruteur vous le propose, il n’a, en réalité, ni le temps ni l’envie de jouer les garçons de café. Sachez aussi à quel moment vous asseoir : après que votre interlocuteur vous y ait invité ou qu’il ait lui-même pris place, et tenez-vous bien sur votre chaise, le dos droit et la tête haute.

Au niveau vestimentaire, et à moins de passer un entretien pour un poste créatif ou votre originalité fera la différence, mieux vaut adopter des couleurs sobres et « passe-partout ». Vous ne souhaitez pas aveugler votre interlocuteur par des couleurs criardes et tape-à-l’œil. Misez sur le bleu, le gris, le noir et évitez le rouge, le jaune ou le vert fluo, ainsi que tout accessoire susceptible de distraire votre interlocuteur : exit la cravate picsou, le décolleté profond ou le collier rococo. Pour les femmes, préférez les coiffures simples et nettes à des cheveux négligés.

Art oratoire

Enfin, votre maitrise de l’art du langage saura vous distinguer, et cette maitrise peut s’acquérir par quelques astuces. Essayez de prendre en compte l’âge de votre interlocuteur et de parler son langage, d’incarner ses valeurs. Captez son regard et maintenez un contact visuel pendant toute la durée de l’entretien pour démontrer votre intérêt et votre attention à ses propos.

En bonus, et après avoir vous-même répondu brillamment à toutes les questions posées, vous pouvez conclure l’entretien par quelques questions intelligentes sur les actuels défis à relever au sein de l’entreprise que vous souhaitez intégrer, les problèmes rencontrés, les qualités recherchées pour intégrer l’équipe, etc. Le recruteur appréciera et, espérons-le, vous le rendra au centuple. Bonne chance !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.