djezzy

Djezzy : Chronologie d’un succès

Djezzy est une entreprise de téléphonie mobile algérienne. Fondée en juillet 2001, elle a ouvert son réseau en février 2002. Aujourd’hui, Djezzy est le leader incontesté des télécommunications dans le pays avec plus de 16 millions d’abonnés. Retour sur l’histoire de cet opérateur performant et innovant.

Genèse du groupe

Lorsque Djezzy arrive en Algérie, le secteur des télécoms du pays n’en est qu’à la genèse de son développement. L’offre est constituée d’un unique opérateur, Algérie Telecom Mobile, et seuls 170 000 algériens disposent d’un abonnement mobile. Afin de développer les infrastructures de télécommunications et d’attirer les investissements internationaux, l’Etat algérien lance un appel d’offre, à la suite duquel Djezzy acquiert une licence. En novembre 2003, soit moins de deux ans après son lancement, Djezzy séduit un million de personnes. Son succès est immédiat.

Entre 2001 et 2016, Djezzy a investi plus de 300 milliards de dinars, et projette d’investir 100 milliards complémentaires pour les 5 années à venir. C’est ce qui lui permet d’atteindre 8 millions de clients en avril 2006.

Années difficiles

Mais après les premières années de succès foudroyant, l’opérateur algérien va connaître quelques difficultés. Tout commence en 2007, entrée d’un nouvel acteur, problèmes réglementaires,  sacages de ses locaux, et de certaines de ces boutiques retard au lancement de la 3G. Ce sont de véritables années noires que va vivre l’opérateur. Il s’en suit une instabilité managériale qui rend difficile l’exécution et la définition d’une stratégie globale.

En 2011, Djezzy commence à remonter la pente avec sa revente par Orascom – le groupe auquel il appartient – à VimpelCom, maintenant Veon. Mais la crise durera encore quelques années, jusqu’en 2015.

Sortie de la tourmente, appuyée par le retour de Matthieu Galvani

C’est en 2015 que Djezzy sort de la tourmente. Cette nouvelle page dans l’histoire de l’opérateur est marquée par son entrée au capital du Fonds National d’investissement algérien (FNI). Pour Djezzy, le FNI est un partenaire commercial solide apportant de nouvelles connaissances et une importante expérience.

La nouvelle appartenance de Djezzy à VimpelCom (aujourd’hui nommé Veon) n’est pas non plus étrangère à sa stabilité retrouvée. En effet, VimpelCom est un groupe de télécommunications qui couvre 10% de la population mondiale. Son portefeuille client est constitué de 223 millions de particuliers (clients mobiles et fixes), et de plus de 400 sociétés de premier ordre ainsi que de 20 000 TPE en B2B. Comme le FNI, VimpelCom est un partenaire durable qui apporte une expertise technique et un savoir-faire fort.

En janvier 2017, cette dynamique est étayée par l’arrivée d’un nouveau directeur général : Matthieu Galvani, qui connaît bien Djezzy pour y avoir travaillé de 2005 à 2009, en tant que directeur général adjoint commercial. Matthieu Galvani dispose de 16 ans d’expérience dans le milieu des télécommunications, et permettra au groupe Djezzy de renforcer sa place d’acteur de premier plan du secteur des télécommunications algérien.

Djezzy confirme sa place de leader

Malgré ces difficultés, Djezzy a toujours su résister pour rester leader. En 2010, l’opérateur atteint 15 millions d’abonnés, puis 16 millions en 2011. En 2015, Djezzy dispense la première couverture 4G algérienne, et passe – en moins d’un an – de 50% à 70% de couverture 3G du pays, rattrapant le retard qu’il avait accumulé

En 2007, le groupe est nommé meilleur employeur par le Ministère du travail et de la solidarité nationale. Djezzy est toujours resté fidèle à une politique de ressources humaines respectueuse du bien-être de ses employés. Aujourd’hui, Djezzy emploie 3 000 personnes et génère environ 100 000 emplois indirects. L’opérateur algérien ambitionne de continuer de contribuer à la création d’emplois, par le biais de formations à l’échelle locale. Il s’agit de donner des moyens afin de favoriser l’incubation de nouvelles idées, et la naissance de l’écosystème numérique de demain. Encore aujourd’hui, Djezzy recrute massivement : Big data scientist, IT architect, webmasters… Ce sont des centaines de talents pour des dizaines de nouveaux métiers.

Leader parce que précurseur

Mais si Djezzy a su rester leader, c’est parce que les équipes de l’opérateur s’efforcent d’être toujours à la pointe des sujets qu’elles traitent. Djezzy a été précurseur dans de nombreuses pratiques business, mais aussi sur de nouvelles façons de communiquer et de nouvelles façons de former.

Djezzy ambitionne de devenir l’opérateur numérique de référence dans l’écosystème algérien, c’est-à-dire de permettre à tous les algériens d’accéder à un large éventail de services numériques. Pour cela, le groupe souhaite s’appuyer sur des techniques de pointe mises à disposition par le groupe Veon (anciennement VimpelCom), mais aussi accélérer le développement de la mise en place de la norme 4G-LTE.

L’opérateur souhaite particulièrement s’investir dans le lancement de nouveaux services digitaux innovants comme les Services financiers mobiles (SFM) qui soutiennent les particuliers et les entreprises, tout en créant de la valeur. Créer des pépinières de talents pour incuber de futurs projets digitaux. Globalement, Djezzy souhaite cerner les domaines capables de contribuer à la politique économique de l’Algèrie, en proposant une diversification dans le secteur des TIC. Il est d’ailleurs important de souligner que Djezzy est la deuxième société privée algérienne après Cevital, ce qui fait de Djezzy l’un des premiers contributeurs au budget de l’Etat à hauteur de 110 milliards de dinars entre 2001 et 2015.

Une nouvelle stratégie dirigée par Alexis de Peretti

Djezzy disposait de 100 points de ventes en propres en 2016. En 2017, ce chiffre a atteint 151 pour être au plus proche des Algériens, et avoir un meilleur contrôle sur la relation finale avec les clients. Mais si l’opérateur met l’accent sur sa présence physique sur tout le territoire en refondant en profondeur sa distribution, Djezzy n’en oublie pas le digital.

Alexis de Peretti, directeur général adjoint en charge du marketing et de la stratégie, a récemment lancé la nouvelle stratégie de l’entreprise. En effet, à ces yeux, le digital est une façon phare de reconquérir le marché Algérien, avec seulement 50% de pénétration de smartphone, c’est un gisement de croissance.

Les points de contacts ont d’abord été repensé : site internet, application, selfcare web. Tout a été fait pour faciliter la vie des clients digitaux. Une fois ces prérequis mis en place, de nouvelles offres dédiées aux clients smartphones ont été introduites. Cela a été un succès grâce au travail de refonte de la distribution qui est maintenant plus adaptée aux nouveaux clients que Djezzy veut capter.  Alexis de Peretti souhaite que Djezzy soit en mesure d’offrir à ses clients les moyens les plus flexibles possibles avec les offres adaptées pour profiter pleinement du réseau.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.