Christian Arno Lingo24

Interview de Christian Arno, Lingo24

J’ai l’honneur de partager avec vous mon interview de Christian Arno, fondateur de Lingo24, une agence de traduction originaire du Royaume Uni.

Lingo24 dispose d’un réseau de plus de 4000 traducteurs qui couvrent presque toutes les langues, a 130 employés basés sur quatre continents et offre des services professionnels de traduction pour des clients originaires de plus de 60 pays.

Olivier Dellabe : Bonjour Christian Arno, vous êtes le fondateur de la société de traduction Lingo24. Pouvez-vous nous présenter le concept de votre entreprise et ses valeurs ajoutées ?

Christian Arno : Bonjour et merci pour cette opportunité. Comme j’espère que c’est le cas dans toute entreprise, notre atout principal est une équipe jeune et enthousiaste, toujours prête à surmonter presque tout obstacle pour arriver à satisfaire les demandes les plus exigeantes de nos clients. Nous essayons d’ajouter de la valeur à tous nos services en identifiant les besoins linguistiques spécifiques de chacun de nos clients. En effet, la personnalisation de nos services, le support global rapide 24 heures sur 24 et l’équipe sont nos éléments de valeur ajoutée.

Olivier Dellabe : Comment vous est venue l’idée de créer cette société ?

Christian Arno : Eh bien, après avoir obtenu mon diplôme en langues à l’Université d´Oxford, j’ai réalisé que le métier de professeur n’était pas fait pour moi. Je cherchais un peu d’aventure, alors j’ai laissé libre mon esprit d´entrepreneur. En temps que diplômé en langues, une agence de traduction semblait le meilleur choix. En 2001, j’ai fondé Lingo24 dans ma chambre dans la maison de mes parents à Aberdeen, en Ecosse.  Au début j’étais seul, mais petit à petit j’ai commencé à apprendre les secrets de l’entrepreneuriat, surtout les règles et les bonnes pratiques du marketing en ligne.

Olivier Dellabe : Quelles étaient vos peurs et difficultés, et comment les avez-vous surmontées ?

Christian Arno : L´épisode le plus difficile de l’histoire de Lingo24 était en 2006, quand Google a changé ses algorithmes. Ce fait a déterminé une chute de notre site dans le positionnement sur le moteur de recherche. Comme la plupart de nos clients se trouvaient en ligne, le mauvais positionnement a affecté nos ventes. C’était une véritable crise. J’ai même dû renoncer à trois de mes employés à cause de cette chute. La crise m´a également poussé à trouver d’autres méthodes pour atteindre de nouveaux clients. Même si les moteurs de recherche nous apportent beaucoup de nouvelles commandes, une équipe de ventes bien organisée peut prévenir les effets d’une nouvelle chute dans le positionnement.

Olivier Dellabe : Qu’avez-vous envie de dire à tous ceux qui hésitent à franchir le pas ?

Christian Arno : Si vous avez une bonne idée, mettez-la en place, mais soyez prêts à travailler beaucoup et innover à chaque pas. C’est un chemin difficile qui va sûrement tester votre endurance, mais cela vaut l’effort.

Olivier Dellabe : Quelle est votre citation préférée ?

Christian Arno : J’aime bien utiliser cette citation chaque fois que j’ai l’occasion : « Your boys took a hell of a beating ». Cela appartient à Bjørge Lillelien, un commentateur sportif norvégien qui a travaillé pour l’entreprise media de l’état Norvégien entre 1957 et 1987.

Olivier Dellabe : L’une de mes citations préférée est : « Le succès n’est pas dû à une révolution, mais à une accumulation de petites victoires. Quelles ont été vos petites victoires ?

Christian Arno : Chaque client qui travaille avec nous et revient satisfait quand il a besoin d’un service de traduction, chaque nouvel employé enthousiaste qui entre dans l’équipe sont pour moi les indicateurs que nous allons dans la bonne direction.

Olivier Dellabe : Quel est votre mentor, ou personnalité préférée ?

Christian Arno : Toujours Bjørge Lillelien. Il avait l’habilité de toucher les gens. Il savait définir ce qu’ils recherchaient, l´emballer dans un paquet attractif et leur servir ce paquet sous une belle forme.

Olivier Dellabe : Avez-vous rencontré des personnes qui ont changé votre vie ? Si oui, qui sont-elles et que vous ont-elles apporté ?

Christian Arno : Je sais que c’est un cliché largement utilisé par les vedettes, mais c’est absolument vrai. J’ai rencontré les personnes dont vous parlez dès le début de ma vie. En effet, je dois tout à ces personnes. Je pense que vous avez déjà deviné, je parle de mes parents. Ils m’ont appris le respect pour la vie et la nature, ce qui est le plus important.

Olivier Dellabe : Quels sont vos projets à venir ?

Christian Arno : Actuellement, nous mettons en place un nouvel bureau à Cebu aux Philippines pour pouvoir offrir un meilleur support pour nos clients d’Asie.

Pour l’avenir c’est difficile à dire. Pour pouvoir faire des projets pour l’avenir il nous faut premièrement une stabilité socio-économique, mais comme vous le voyez, notre environnement ne nous offre pas, pour le moment, cette stabilité.

Olivier Dellabe : Un dernier conseil pour nos lecteurs de success-stories.fr ?

Christian Arno : N’ayez pas peur d´essayer mettre en œuvre vos idées.  C’est vrai que l’échec peut vous décourager,  mais cela vaut le risque quand au bout du sentier vous trouvez la victoire.

Olivier Dellabe : Merci Christian pour le témoignage de cette belle success story.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.