illy café

Cafés Illy, l’innovation en famille

Le café, plaisir gourmand par excellence… L’amateur averti sera capable de déceler les crus, les variétés, la torréfaction ainsi que la marque de la mouture qui se trouve dans sa tasse après une simple gorgée. Si le breuvage a des saveurs de pain grillé, de caramel, d’amande, de miel et de chocolat, il y a fort à parier qu’il s’agisse d’un café Illy, au goût si caractéristique.

Les origines de la marque

Tout commence à Trieste, en Italie, en 1933 lorsque Ferenc Illy, émigré hongrois et génial inventeur, monte son entreprise d’importation de cacao et de café. Il met au point, un an plus tard, un procédé de pressurisation permettant au café de conserver toute sa fraicheur. Car le précieux or noir est une matière fragile, supportant mal les longs trajets et perdant peu à peu de sa qualité au fil du temps. Une fois le problème de la conservation réglé, Ferenc, qui a italianisé son prénom en Francesco, s’attelle à une nouvelle invention.

Il présente en 1935 son Illetta, machine à expresso professionnelle, dont les caractéristiques constituent encore aujourd’hui le mètre-étalon de ce type de cafetière : pression à neuf bars et eau portée à 90 degrés. Forte de ces innovations, la petite entreprise s’implante sur le marché italien, fournissant les bars et les restaurants. Ce n’est que plus tard, au début des années 1950, que les cafés Illy s’exporteront peu à peu dans le reste du monde.

Une affaire de famille

Ernesto, le fils de Francesco, rejoint l’entreprise à la fin des années 1940. Chimiste réputé, il monte un laboratoire et élabore une méthode de triage automatique des grains de café, méthode qui élimine infailliblement les cerises de mauvaise qualité. C’est aussi à Ernesto que l’on doit la dosette, mise au point dès 1968, garantissant un dosage uniforme, un goût identique ainsi qu’une grande simplicité de préparation. Les innovations se succèdent, portées à chaque fois par la descendance de Francesco. A tel point que l’organigramme de l’entreprise ressemble à s’y méprendre à un jeu des 7 familles. Père, grand-père, petites-filles et petits-fils, neveux, nièces, Illy est l’exemple type de l’établissement familial, où tous ont leur rôle à jouer. Andrea et Ricardo, fils d’Ernesto, codirigent aujourd’hui cette entreprise florissante. Leur sœur Anna passe la moitié de l’année auprès des producteurs du monde entier, pendant que son neveu Ernesto dessine les plans des Illy Caffès et que Vittoria s’occupe de la communication.

Mettre en avant ses qualités

Comment la marque Illy s’est-elle imposée sur un secteur pour le moins concurrentiel ? L’innovation a joué un rôle décisif au sein de cette société. Le positionnement dans le haut de sa gamme a aussi permis à l’entreprise de s’attacher la fidélité d‘une clientèle exigeante, reconnaissant la qualité du fameux mélange de neuf arabicas qui fait la signature de la marque. Pas question de lutter contre les géants Nestlé et Mondelez, dont les chiffres d’affaires s’établissent en milliards d’euros, alors qu’Illy n’en réalise « que » 437 millions. En se plaçant sur un créneau qualitatif, la marque triestine a su préserver son intégrité tout en se concentrant sur ce qu’elle savait faire le mieux.

Afin de perpétuer l’art du café, Illy a fondé une université du café, destinée tout autant aux producteurs qu’aux consommateurs. La communication revêt aussi un aspect déterminant. Les tasses, depuis 1992, sont décorées par des artistes de renom, devenant de véritables collectors et signant inéluctablement la présence de la marque. A Cannes, c’est à travers le cinéma que le logo de l’entreprise s’affiche fièrement, le prix Illy couronnant les lauréats de la Quinzaine des réalisateurs.

illy

L’avenir dans le marc de café

Réalisant 75 % de son chiffre d’affaires chez les professionnels (cafés, restaurants, hôtels et bureaux), Illy tente depuis quelques années de partir à la conquête des particuliers. La marque propose ses propres machines à capsules, s’est dotée d’une boutique en ligne et mise sur un accroissement du nombre de ses Illy Caffè. Le torréfacteur joue aussi la carte de la diversification. Depuis 2007, il se positionne dans les thés haut-de-gamme, avec le rachat de Dammann Frères, qui vient d’ouvrir sa cinquième boutique à Paris.

Depuis peu, l’entreprise aux 2000 salariés s’est lancée dans la vente de café en canettes, concurrençant ainsi la célèbre chaîne Starbucks. Ces mutations n’ont pas empêché la famille Illy de rester très attachée à sa ville d’origine. Sa réussite est devenue une fierté pour Trieste, dont Ricardo a été maire de 1993 à 2001. Illy, une success story à l’italienne.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *