laulhere

Les bérets Laulhère à la conquête du monde

Laulhère, fabriquant historique du béret français, est aujourd’hui en pleine croissance grâce à son savoir-faire ancestral sans cesse renouvelé et sa stratégie commerciale tournée vers l’exportation.

Située à Oloron-Sainte-Marie, dans les Pyrénées-Atlantiques, l’entreprise française Laulhère, née il y a plus de 170 ans, est célèbre pour ses bérets et perpétue un savoir-faire alliant tradition artisanale, culture et patrimoine.

Les origines du béret

La légende fait remonter les origines du béret à Noé. En effet, après avoir sauvé les animaux du déluge, Noé aurait trouvé, au fond de son bateau, du feutre provenant de leur toison. Il en aurait découpé un morceau et l’aurait mis sur sa tête. Plus récemment, les véritables pionniers du béret sont les bergers béarnais qui tricotaient la laine de leurs animaux et la feutraient dans l’eau afin d’obtenir un couvre-chef qui les protégeait à la fois du soleil, du vent et des intempéries.

Tout d’abord adopté par les milieux militaires pour ses qualités, son aspect pratique et ses possibilités d’identification, le béret devient rapidement incontournable dans la société civile et se diffuse rapidement dans toutes les couches de la société.

C’est ensuite au tour du béret féminin de gagner ses lettres de noblesse notamment grâce à Coco Chanel qui le fait monter sur les podiums dans les années 30. Au cinéma, il est rendu célèbre par Michèle Morgan dans Quai des brumes ou Faye Dunaway dans Bonnie and Clyde.

Un important contrat avec l’armée française

En 2011, l’entreprise Laulhère obtient une homologation de l’OTAN et accède ainsi aux appels d’offres des armées des 28 pays membres. En 2013, elle remporte les labels Origine France Garantie et Entreprise du patrimoine vivant, véritables marques de reconnaissance de l’Etat qui distinguent les entreprises françaises au savoir-faire d’excellence.

Forte de son expérience, l’entreprise vient de signer pour l’armée française une importante commande de 60.000 à 150.000 couvre-chefs dans le cadre d’un appel d’offre et pour un contrat de 3 ans.

Ce n’est pas la première commande de ce type pour cette PME de 44 salariés qui possède une branche militaire. La dernière grosse commande provenait de l’armée norvégienne et de nombreux pays d’Afrique sont aussi clients.

Les militaires ne sont bien sûr pas les seuls à porter les bérets Laulhère. Du berger à la parisienne en pensant par la star du cinéma, le béret est porté par toutes les catégories de personnes. Les équipes de Laulhère comptent d’ailleurs développer la branche mode de l’entreprise et voyagent beaucoup à l’étranger afin de rencontrer les créateurs.

Le bond des ventes à l’export des berets Laulhère

L’entreprise Laulhère est florissante et met en avant la qualité de ses produits tout en jouant sur le « 100 % made in France ». Pourtant, il y a quatre ans, face à la concurrence des pays émergents comme le Pakistan et la Chine, elle était en redressement judiciaire avant d’être rachetée par le groupe Cardo-Promodis, spécialisé dans les équipements pour l’armée française.

Cardo-Promodis a investi plus d’un million d’euros afin de moderniser l’entreprise qui comptait 25 salariés au moment du rachat contre 44 aujourd’hui. Rosabelle Forzy, P-DG de Laulhère, a également fait évoluer la stratégie de l’entreprise en développant le créneau du haut de gamme et en exportant le savoir-faire Laulhère à l’étranger. Le marché asiatique a d’ailleurs fait bondir les ventes de l’entreprise à l’exportation de 34% en 2015 générant un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros.

En 2016, l’entreprise a investi le marché américain (Etats-Unis, Canada) et mise sur un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros. Les bénéfices devraient profiter au niveau local puisque des embauches sont prévues.

Après le rachat de son confrère Blancq-Olibet en 2013, Laulhère est aujourd’hui la dernière fabrique historique de bérets en France. La maison est ainsi devenue l’unique dépositaire d’un héritage ancestral qu’elle se donne pour mission de préserver tout en œuvrant au renouveau du béret en France comme à l’étranger.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *