Melty Alexandre Malsch entrepreneur

Alexandre Malsch, le spécialiste du média adolescent deviendra-t-il adulte ?

Alexandre Malsch, c’est une des plus belles histoires d’entrepreneur des temps numériques, une histoire à la Steve Jobs ou à la Bill Gates, en version française. Mais ne lui parlez pas de Zuckerberg, il préfère Walt Disney qui a monté un empire sur ses rêves !

Il a beau soigner son image d’adolescent avec son sweat à capuche, surfer un week-end par mois en partant sur un vol low-cost réservé 3 mois à l’avance, ne vous y trompez pas : Alexandre Malsch, qui vient de fêter ses 30 ans en mai dernier, est aujourd’hui un vrai chef d’entreprise !

L’ado qui voulait du contenu web pour lui…

A 15 ans, il repère que le Web est d’une grande pauvreté en contenu ciblé pour lui et les autres ados. Il décide alors de monter un site pour y remédier : « Actu Ados » est né. Quelques années plus tard, il intègre une des meilleures écoles parisiennes d’informatique, Epitech, dont il sortira ingénieur diplômé.
Sa rencontre avec Jérémy Nicolas, son actuel associé, alors professeur de Web à Epitech va y être déterminante. Ensemble, ils créent Shape un algorithme qui leur permet de suivre sur Google les sujets attractifs pour les jeunes et donc de prévoir ce qui va intéresser le lectorat. Au début, ils tentent de le commercialiser mais, heureusement pour eux, n’y arrivent pas.

En 2009, Alexandre Malsch et Jérémy Nicolas appliquent Shape à leur propre société Melty alors en grande difficulté et créent les premiers sites dédiés à leur cible de 15-30 ans, MeltyStyle et MeltyFashion. Le virage est pris, leur activité décolle enfin et ne redescendra plus. Ils déclineront ensuite Melty à d’autres thématiques, 14 à ce jour, et d’autres pays avec des contenus accessibles désormais dans plus de 27 pays.

Des soutiens prestigieux pour Alexandre Malsch

Dans cette belle histoire, ce jeune entrepreneur a reçu des soutiens de prestige : Eric Boustouller président de Microsoft France. Cela par le biais de leur programme d’incubation mais aussi parmi ses actionnaires avec Mathieu Pigasse (DG de la banque Lazard, propriétaire des Inrockuptibles et actionnaire du Monde), Marc Simoncini (Meetic, Sensee), Pierre Chappaz (Kelkoo, Ebuzzing), Frédéric Raillard et Farid Mokart (Fred & Farid), Manuel Diaz (président de l’agence marketing Emakina), Nicolas Plisson (ex-Canal)…

Ces grands noms de l’économie française ont non seulement participé à la levée de fonds de 3,6 millions d’euros en 2012 mais aussi participent à un « advisory board », sorte de conseil des sages, où Alexandre Malsch les a réunis en tant que mentors. Aujourd’hui, Alexandre Malsch est propriétaire d’environ 30% de Melty, les différents fondateurs se répartissant la moitié des actions et le chiffre d’affaires se monte à 6,5 millions d’euros en 2014.

Une gestion humaine stricte

Melty est toujours installée sur le campus d’Epitech, où il continue à recruter de nouveaux collaborateurs. Il compte en 2015 à un peu moins d’une centaine de collaborateurs triés sur le volet pour leur esprit d’aventure et leur humilité. Des évènements festifs sont régulièrement programmés à l’agenda pour entretenir l’esprit start-up.

Si leurs performances individuelles sont connues de tous, seul Alexandre Malsch a la vision globale des résultats de son équipe. Il est attentif à ce que chacun trouve une satisfaction personnelle du type apprentissage à travailler pour Melty.

Et quand un salarié s’implique plus que le travail pour lequel il est payé, Alexandre Malsch sait le reconnaître et lui donner la récompense méritée : plus de 5% du capital sont répartis entre les salariés et une dizaine de collaborateurs est mieux rémunérée que lui !

Une action de réflexion sur la société

En 2011, il participe, aux côtés entre autres de Franck Esser (PDG de SFR), Pierre Louette (Directeur exécutif d’Orange), Marc Simoncini (Meetic, Sense), à l’installation du conseil national du Numérique, voulu par Nicolas Sarkozy. Le rôle de ce conseil est formuler de manière indépendante et de rendre publics des avis et des recommandations sur toute question relative à l’impact du Numérique sur la société et l’économie.

Après cette incursion dans le monde politique, en 2013, avec d’autres jeunes entrepreneurs du Numérique, Alexandre Malsch participe à la création du « think tank » le Siècle numérique qui vise à apporter des idées au monde politique pour déployer le numérique dans la société.

Quel avenir pour Alexandre Malsch ?

Alexandre Malsch vient de fêter ses 30 ans. S’il peut encore se permettre un mode de vie estudiantin en collocation, il devra un jour prochain rejoindre sa génération pour adopter un mode de vie adulte. Rester connecté à son lectorat de 15-30 ans sera donc un défi et permettra de tester une nouvelle fois la pertinence et la durabilité de son algorithme !

Commentaires
  1. - par Fanny Plaisance

    Une belle histoire. Le tech a donné un coup de jeune aux destinées industrielle, une bonne idée, un peu de chance, de l’intuition, de la création et c’est fait. Cela met un peu de fraicheur dans un monde du business qui devenait un peu rance.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.